La symphonie turquoise, 13 jours/11 nuits

Durée: 13 jours/11 nuits
PAYS: VOYAGE EN OUZBÉKISTAN

La symphonie turquoise, 13 jours/11 nuits

Pourquoi ne pas découvrir l’Ouzbékistan ? La symphonie turquoise est une solution de choix pour les curieux qui souhaitent effectuer leur premier voyage en Ouzbékistan.

Découvrez l'Ouzbékistan dans ce circuit classique à travers les sites importants du pays. Vous apprécierez l'architecture magnifique de la capitale de l'Ouzbékistan : Tachkent. Boukhara est une ville pleine de trésors, avec ses mausolées et médersa qui invite à une excursion en Ouzbékistan. Tout comme Samarkand, la mythique ville sur la route de la soie, qui rend chaque voyage en Ouzbékistan un moment sublime.

Tachkent - Ourguentch - Khiva - Boukhara - Samarkand - Tachkent

Prix : 1640 €/personne, pour un départ en septembre/octobre 2011, base 1 passager.

Comprenant : Le vol intérieur, l’hébergement en hôtel 3 étoiles avec petit-déjeuner, les transferts et le transport en véhicule privé avec chauffeur selon programme, guides locaux parlant français, taxe touristique d'Ouzbékistan, les visites mentionnées au programme et les frais d’entrées.

Ne comprenant pas : Les vols internationaux (env. 800€), le visa, les pourboires et dépenses à caractère personnel, les primes d’assurances.

DEROULEMENT DE SEJOUR

Jour 1 Paris - Tachkent

Envol à destination de Tachkent.

Jour 2 Tachkent

Arrivée à Tachkent dans la nuit ou tôt le matin. Transfert à l'hôtel et installation. Capitale de l’Ouzbékistan, vieille de 2000 ans, jadis centre de négoce, sa situation au croisement des routes caravanières reliant l’Europe et les Indes éveilla la curiosité de nombreux conquérants (Gengis Khan XIe s.). Visite de l'ancienne résidence du diplomate russe Polovtsev qui abrite aujourd’hui le musée des arts décoratifs. Tour panoramique: La Place de l'indépendance, le Square Amir Timour, la Place du Théâtre, la Medersa Koukeldache.

Jour 3 Tachkent - Ourguentch - Khiva

Après le petit-déjeuner, transfert à l'aéroport et envol pour Ourguentch. Accueil et transfert à Khiva, installation à l’hôtel. Visite de la dernière capitale du Khorezm, Khiva fut l'un des marchés d'esclaves les plus importants de l'Asie centrale et celui-ci fut actif jusque vers les années 1915-20. Une visite guidée vous permettra d'avoir les détails de tous les bâtiments à visiter. Le plus ancien monument est le mausolée de Seyid Alaouddin (XIVe s.). Khiva est réputée non seulement pour ses monuments historiques uniques, mais aussi pour un ensemble architectural parfait qui n’a pas d’équivalent en Asie Centrale. Les traditions semblent encore aujourd’hui très enracinées.

Jour 4 Khiva

Journée libre en chambre et petit-déjeuner

Jour 5 Khiva - Boukhara

Après le petit-déjeuner, traversée du désert Kizilkoum vers Boukhara (450 km – 9-10hrs) le long du fleuve Amoudarya. Arrivée à Boukhara dans l’après-midi. Installation à l’hôtel. Considérée comme une des plus anciennes cités d'Asie centrale, Boukhara est célèbre pour ses 360 mosquées (une par rue) et ses minarets. Le nom de Boukhara serait une déformation du mot "vihara" qui signifie "monastère" en  sanscrit.

Jour 6 Boukhara

Journée de visite de Boukhara : complexe Poi Kalon (XII s et XVe siècles) qui est dominé par le "minaret de la mort" et qui intègre la mosquée et de la médersa de Miri Arab, magnifique exemple d’architecture de briques. La Médersa d’Ouloug Beg (XVe siècle) ; la Médersa d’Abdoulaziz Khan (XVII s). Le mausolée Tchor Minor, la Forteresse Ark, résidence fortifiée des Emirs de Boukhara, l’Ensemble Bolo Khaouz, et le Mausolée des Samanides (IXe siècle) surnommé "la perle de l'Orient". Ce tombeau dynastique est le plus ancien mausolée musulman d'Asie Centrale. Le Mausolée de Tchachma Ayoub (« la source de Job » -XIVe-XVIe siècles) dont la source est réputée pour ses vertus dermatologiques. Le marché couvert (XVIe siècle) conclura les visites. Retour à l'hôtel pour la nuit.

Jour 7 Boukhara

Suite des visites à Boukhara: Liabi-Khauz (la « Rive du Bassin») l’un des ensembles architecturaux les plus originaux de Boukhara. L’élément le plus ancien en est la medersa Koukeldach (1568). Puis visite de la Médersa Nodir Dévon Bégui (1622), et de la Khanaka (caravansérail) où descendaient les derviches pèlerins pour y donner des conférences mystiques. la Mosquée Magokki Attari (XII-XVIe siècle). Excursion aux environs : Visite de Sitora-i-Mokhi Khossa, résidence d’été des émirs de Boukhara, la visite du Complexe mémorial de Bahaoutdin Naqchbandi. Retour à l'hôtel pour la nuit.

Jour 8 Boukhara

Journée libre en chambre et petit-déjeuner.

Jour 9 Bouchara - Samarkand

Petit déjeuner. Départ pour Samarkand. Arrivée, installation et déjeuner à l’hôtel. Premières visites à Samarkand : le Mausolée Gour Emir (XVe s.), il abrite les tombeaux de Tamerlan et de ses descendants, c’est l’orgueil de Samarkand avec sa superbe coupole côtelée bleue turquoise. Vue sur le site archéologique Afrosiab et visite du musée abritant, entre autres, de magnifiques fresques découvertes sur le site archéologique de l’Afrasiab, l’ancienne ville détruite par Gengis Khan. Dîner dans un restaurant local et logement à l’hôtel.

Jour 10 Samarkand

Journée de visite de Samarkand, avec une histoire de 25 siècles, c'est une ville de légendes. Samarkand est un véritable «seuil du paradis » au nom magique, un peu mystérieux, une longue invitation au voyage pour les artistes et les rêveurs, qui a conservé ses coupoles vernissées, ses murs aux couleurs vives et ses mausolées qui constituent autant de joyaux de l’architecture d’Asie Centrale.  La Place du Registan, la plus belle place d’Asie Centrale, entourée de trois médersas imposantes: la médersa d’Oulougbeg (XVe siècle.) et les médersas Cher Dor et Tillya Kori (XVIIe siècle). La Mosquée Bibi Khanym (XVe siècle). Le Bazar (marché local) qui est un des sites les plus animés de la ville. La Nécropole de Chakhi-Zinda qui est composée de plus de 11 mausolées datant (XIe-XIXe siècles). Celui de Kussam-ibn Abbas, cousin du prophète Mahommet, retiendra notre attention. La fabrique des tapis en soie. Vue panoramique sur le site archéologique d’Afrossiab avec visite du musée de la fondation de la ville. Logement à l’hôtel.

Jour 11 Samarkand

Journée libre en chambre et petit-déjeuner.

Jour 12 Samarkand - Tachkent

Petit-déjeuner. Transfert à la gare, TRAIN  pour Tachkent (330 km-3h30-4h00). Arrivée à Tachkent et installation à l'hôtel. Après-midi libre pour une découverte personnelle de la ville : magasin Goum, etc. Logement à l’hôtel.

Jour 13 Tachkent - Paris

Petit-déjeuner. Transfert à l’aéroport. Vol international à destination de PARIS.

Samarcande

Samarcande, avec une histoire de 25 siècles, c'est une ville de légendes Occupée successivement

par les Grecs,  les Arabes, les Mongols et enfin par les Russes en 1868, c’est surtout Timur,

bâtisseur d’un énorme empire dont elle fut la capitale et son fils Ouloug Beg, qui firent la renommée

de la cité.. Samarcande était le centre de la Sogdiane. Elle survécue aux multiples invasions,

d'Alexandre le Grand, qui a dit : "Tout ce que j'ai entendu dire de la beauté de cette ville est pure

vérité" a écrit Alexandre le Grand après la conquête de Samarkand en 329 avant notre ère,

"outre cela, elle est encore plus belle que ce que j'ai pu imaginer". Timour le Grand en fit sa

capitale, qu'il voulait capitale du monde. A travers toutes ces périodes, la culture de Samarcande

se développa, s'entremêlant au fil des siècles avec celles de l'Iran, de l'Inde, de la Mongolie,

de la Chine et de bien d'autres. Elle a gardé de son passé une forte influence tadjik, les ouzbeks

ne prenant le contrôle de la ville qu'au XVIe s. Samarcande est un véritable «seuil du paradis »,

un peu mystérieux, une longue invitation au voyage, qui a conservé ses coupoles vernissées, ses

murs aux couleurs vives et ses mausolées qui constituent autant de joyaux de l’architecture d’Asie

Centrale.


Khiva

Dernière capitale du Khorezm, Khiva offre l'apparence d'une ville en parfaite état, telle qu'elle était

entre le XVIIIe et le début du XXe s., avec 2 200 m de murailles intactes qui forment Kounia Ark,

"la vielle citadelle" et limitent la ville intérieure. Khiva fut l'un des marchés d'esclaves les plus

importants de l'Asie centrale et celui-ci fut actif jusque vers les années 1915-20. Une visite guidée

vous permettra d'avoir les détails de tous les bâtiments à visiter. Le plus ancien monument est le

mausolée de Seyid Alaouddin (XIVe s.) mais l'essentiel date des XVIIIe et XIXe s. Khiva est

réputée non seulement pour ses monuments historiques uniques, mais aussi pour un ensemble

architectural parfait qui n’a pas d’équivalent en Asie Centrale. Les traditions semblent encore aujourd’hui très enracinées.

Visite de l’Itchan-Kala, la ville intérieure avec ses maisons aux beaux détails ornementaux

(portes et colonnes sculptées du XIXe siècle) et de la Kounya Ark, la «vieille forteresse »,

qui fut conquise par Tamerlan (1379) puis par les ouzbeks (1512). Visite de la médersa du

Khan Moukhammed Amin, du mausolée de Sayid Alaouddine, un des plus anciens monuments

de la ville (1303), de la Mosquée Djouma (la principale de Khiva -  XVIIIe siècle) du palais de Tachkhaouli Khan, du bazar couvert et des médersas.



Suggestions de voyages

L'évocation des noms de l'Ouzbékistan et de Samarkand provoque déjà le voyage sur la route de la Soie. Situé au centre de l'Asie Centrale, l'Ouzbékistan ou le rêve turquoise fascine par ses cités antiques multicolores, ses bazars sortis tout droit des Mille et Une nuits, ses déserts arides où surgissent encore quelques forteresses remplies de légendes, ses champs de coton à perte de vue et l'image stoïque des rives de la mer Aral. Il suffit de fermer les yeux pour revoir apparaître Tamerlan et ses troupes de cavaliers disparaitre dans la poussière du désert de Kyzyl Kum. Voyage en Ouzbékistan, c'est aussi de se perdre à Tachkent avec les codes soviétiques qui ne sont pas prêts de s'effacer. Bluffant et irréel parfois