Voyage combiné Tadjikistan - Ouzbékistan à votre rythme, 15 jours/13 nuits

Durée: 15 jours/13 nuits
PAYS: VOYAGE EN OUZBÉKISTAN

Voyage combiné Tadjikistan - Ouzbékistan à votre rythme, 15 jours/13 nuits

Ce voyage combiné des deux pays est un exemple parfait du voyage sur-mesure : en rajoutant quelques petites étapes aux incontournables des sites majeurs de l’Ouzbékistan, on parcourt tranquillement de Khiva à Samarkand, de Tachkent à Boukhara, avant de grimper dans le Pamir pour contempler le trésor de montagne du Tadjikistan.

Jour     1     Paris - Douchanbé

Envol à destination de Douchanbé.

Jour 2     Douchanbé - Kulyab - Kalaykhoumb

Arrivée à 03h20 par le vol TK 254. Transfert à l’hôtel. Installation et reste de nuit à l’hôtel.
Petit déjeuner. Départ vers Kalaykhoumb (1200 m) par Koulyab. Déjeuner à Koulyab.
Dîner et nuit chez l'habitant à Kalaykhoumb.
Temps en route: 7-8 hrs.

Jour 3     Kalaykhoumb - Khorog Depart pour Khorog (260 km - 2077 m).
Déjeuner en route au village Rouchan. Excursion a Khorog : jardin botanique, Musée National.
Diner et nuit à l’hôtel. Temps en route: 4-5 hrs

Jour   4     Khorog - Ichkachim - Langar

Petit déjeuner. Départ pour le village Ichkachim. En route, visite de la source chaude Garm-Tchachma (dont la température atteint 90 C). Départ pour Langar.
Visite des ruines du monastère bouddhique et d’anciennes forteresses Yamchun. En route, visite des sources sacrées aux villages de montagne Vrang et Zong.
Panorama sur les Montagnes Hindukush d’Afghanistan et la vallée de Wakhan.
Diner et nuit chez l’habitant. Temps en route: 5-6 hrs

Jour   5     Langar - col Khargush - Djelondy - Khorog

Petit déjeuner. Route via le col Khargush vers Djelondy (4364 m). Visite des sources chaudes. Continuation vers Khorog. Déjeuner en route. Arrivée et installation à l'hôtel. Dîner et nuit à l'hôtel.

Jour   6     Khorog - Kalaykhoumb

Petit déjeuner. Route vers Kalaykhumb. Déjeuner en route. Dîner et nuit chez l'habitant à Kalaykhumb.

Jour   7     Kalaykhoumb - col Tavildara - Douchanbé

Petit déjeuner. Départ pour Douchanbé via le beau canyon Tavildara, couvert de forets de montagne dont l’étendue est env. 100 km. Traversée du col Khabarobod (3252 m). Déjeuner en route. Dîner. Nuit à l'hôtel.

Jour   8     Douchanbé - Khudjand - frontière Oybek - Tachkent

Petit déjeuner. Vol du matin sur Khudjand. Excursion à Khudjand: Mosquée Kheikh Musliddin, bazar oriental. Déjeuner et passage de la frontière Oybek avec l'Ouzbékistan. Formalités de douane. Accueil par le chauffeur ouzbek. Continuation vers Tachkent (110 km). Installation à l'hôtel.

Jour   9     Tachkent - Ourguentch - Khiva

Apres le petit déjeuner, transfert à l'aéroport et envol pour Ourguentch. Accueil et transfert à Khiva, installation à l’hôtel. Visite de la dernière capitale du Khorezm, Khiva offre l'apparence d'une ville en parfaite état, telle qu'elle était entre le XVIIIe et le début du XXe s., avec 2 200 m de murailles intactes qui forment Kounia Ark, "la vielle citadelle" et limitent la ville intérieure. Khiva fut l'un des marchés d'esclaves les plus importants de l'Asie centrale et celui-ci fut actif jusque vers les années 1915-20. Une visite guidée vous permettra d'avoir les détails de tous les bâtiments à visiter. Le plus ancien monument est le mausolée de Seyid Alaouddin (XIVe s.) mais l'essentiel date des XVIIIe et XIXe s. Khiva est réputée non seulement pour ses monuments historiques uniques, mais aussi pour un ensemble architectural parfait qui n’a pas d’équivalent en Asie Centrale. Les traditions semblent encore aujourd’hui très enracinées.

Jour   10   Khiva - Boukhara

Après le petit-déjeuner, traversée du désert Kizilkoum vers Boukhara (450 km – 9-10hrs) le long du fleuve Amoudarya. Arrivée a Boukhara dans l’après-midi. Installation a l’hôtel. Considérée comme une des plus anciennes cités d'Asie centrale, Boukhara est célèbre pour ses 360 mosquées (une par rue) et ses minarets. Elle fut, dit-on, sur une colline sacrée utilisée au printemps pour les sacrifices par les zoroastriens et est mentionnée dans l'Avesta, leur livre sacré.  Le nom de Boukhara serait une déformation du mot "vihara" qui signifie "monastère" en  sanscrit. Au cours des siècles la ville aura plusieurs noms: Numiykat, Madina-ut-Tudjar ou Fahira. Elle aurait été fondée au XIIIe s. avant notre ère durant la domination des Suyavouchids, près de 1000 ans avant la conquête d'Alexandre. Premières visites à Boukhara: Liabi-Khauz (la « Rive du Bassin») l’un des ensembles architecturaux les plus originaux de Boukhara. L’élément le plus ancien en est la medersa Koukeldach (1568). Puis visite de la Médersa Nodir Dévon Bégui (1622), et de la Khanaka (caravansérail) où descendaient les derviches pèlerins pour y donner des conférences mystiques. la Mosquée Magokki Attari (XII-XVIe siècle). Nuit à Boukhara.

Jour   11   Boukhara

Journée de visite de Boukhara : complexe Poi Kalon (XII s et XVe siècles) qui est dominé par le "minaret de la mort" et qui intègre la mosquée et de la médersa de Miri Arab, magnifique exemple d’architecture de briques. La Médersa d’Ouloug Beg (XVe siècle) qui fut construite par Oulougbeg, le prince astronome de Samarcande ; La Médersa d’Abdoulaziz Khan (XVII s), à l'architecture et à la décoration imposante (époque Cheibanide). Le mausolée Tchor Minor. La Forteresse Ark, résidence fortifiée des Emirs de Boukhara. L’Ensemble Bolo Khaouz. Le Mausolée des Samanides (IXe siècle) surnommé "la perle de l'Orient". Construit par Ismail Samani pour son père Akhmad, ce tombeau dynastique est le plus ancien mausolée musulman d'Asie Centrale. Le Mausolée de Tchachma Ayoub (« la source de Job » -XIVe-XVIe siècles) dont la source est réputée pour ses vertus dermatologiques. Le marché couvert (XVIe siècle) conclura les visites. Retour à l'hôtel pour la nuit.

Jour   12   Boukhara - Samarcande

Petit déjeuner. Départ pour Samarkand. Arrivée, installation et déjeuner à l’hôtel. Premières visites à Samarkand : le Mausolée Gour Emir (XVe s.), il abrite les tombeaux de Tamerlan et de ses descendants, c’est l’orgueil de Samarkand avec sa superbe coupole côtelée bleue turquoise. Il se dit: "Si le ciel disparaît, la coupole de Gour Emir le remplacera" ; passage devant le Mausolée Rukhobod (XVe s.). Vue sur le site archéologique Afrosiab et visite du musée abritant, entre autres, de magnifiques fresques découvertes sur le site archéologique de l’Afrasiab, l’ancienne ville détruite par Gengis Khan. Dîner dans un restaurant local et logement à l’hôtel.

Jour   13   Samarcande

Journée de visite de Samarcande, avec une histoire de 25 siècles, c'est une ville de légendes. Samarcande était le centre de la Sogdiane. Elle survécue aux multiples invasions, d'Alexandre le Grand, qui a dit : "Tout ce que j'ai entendu dire de la beauté de cette ville est pure vérité" a écrit Alexandre le Grand après la conquête de Samarkand en 329 avant notre ère, "outre cela, elle est encore plus belle que ce que j'ai pu imaginer". Timour le Grand en fit sa capitale, qu'il voulait capitale du monde. A travers toutes ces périodes, la culture de Samarcande se développa, s'entremêlant au fil des siècles avec celles de l'Iran, de l'Inde, de la Mongolie, de la Chine et de bien d'autres. Elle a gardé de son passé une forte influence tadjik, les ouzbeks ne prenant le contrôle de la ville qu'au XVIe s. Samarcande est un véritable «seuil du paradis » au nom majique, un peu mystérieux, une longue invitation au voyage pour les artistes et les rêveurs, qui a conservé ses coupoles vernissées, ses murs aux couleurs vives et ses mausolées qui constituent autant de joyaux de l’architecture d’Asie Centrale.  La Place du Registan, la plus belle place d’Asie Centrale, entourée de trois médersas imposantes: la médersa d’Oulougbeg (XVe siècle.) et les médersas Cher Dor et Tillya Kori (XVIIe siècle). La Mosquée Bibi Khanym (XVe siècle). Construite en 1399 par Tamerlan au retour de sa campagne en Inde et qui porte le nom de sa femme. Le Bazar (marché local) qui est un des sites les plus animés de la ville. La Nécropole de Chakhi-Zinda qui est composée de plus de 11 mausolées datant (XIe-XIXe siècles). Celui de Kussam-ibn Abbas, cousin du prophète Mahommet, retiendra notre attention. La fabrique des tapis en soie. Vue panoramique sur le site archéologique d’Afrossiab avec visite du musée de la fondation de la ville. Logement à l’hôtel.

Jour   14   Samarcande - Tachkent

Petit-déjeuner. Départ pour Tachkent (330 km-4-5h00). Arrivée à Tachkent et installation à l'hôtel. Capitale de l’Ouzbékistan, vieille de 2 000 ans, jadis centre de négoce, sa situation au croisement des routes caravanières reliant l’Europe et les Indes éveilla la curiosité de nombreux conquérants (Gengis Khan XIe s.). Elle fut particulièrement détruite lors du dernier séisme de 1966, rénovée récemment. Visite de la ville : Complexe Khast-Imam qui se trouve au cœur de vieux Tachkent ; la Medersa Barakhan, magnifique monument du XVIe siècle et siège du grand mufti d’Asie Centrale; la mosquée Tellia Cheikh - principale mosquée du vendredi de la ville avec sa belle bibliothèque; le mausolée de Kaffal Ach Chachi (XVIe siècle) où se trouve la tombe d’un docteur de l’islam, philosophe et poète. Visite de l'ancienne résidence du diplomate russe Polovtsev qui abrite aujourd’hui le musée des arts décoratifs. Tour panoramique: La Place de l'indépendance, le Square Amir Timour, la Place du Théâtre, la Medersa Koukeldache. Nuit a Tachkent

Jour   15   Tachkent départ

Petit-déjeuner. Transfert à l’aéroport. Vol international à destination de PARIS.

Chakhrisabz

Les vestiges du palais d’Ak-Sarai : Ak, littéralement signifie blanc mais s'entendait

comme noble, car le blanc n'était aucunement la couleur du palais de Tamerlan

dont les murs étaient couverts de majolique azur et bleu foncé. Les ruines du

portail du palais sont immenses - 30 mètres - et encore couvertes de carreaux

de majolique, mais la voûte de vingt-deux mètres de hauteur n'a pas résisté à

l'attraction terrestre. La Mosquée de Kok Goumbaz construite par Oulougbeg.

Avant rénovation, il ne restait que la coupole intérieure qui avait 22 mètres de

hauteur, elle en fait aujourd'hui 36. Elle a donné son nom à la mosquée: Kok

Goumbaz signifie "coupole bleue". La Mosquée de Kharzet Imam a pris le nom

d'un saint du VIIIe siècle dont Tamerlan aurait rapporté le corps de Bagdad. Le

Mausolée Gumbazi-Seidan construit par Oulougbeg en 1437 pour sa famille,

ce mausolée d’une forme carrée est comme un écho en miniature de la mosquée

qui lui fait face. L'intérieur est superbement décoré de fresques géométriques, épigraphiques et florales.


Vallée de Ferghana

C'est la région la plus peuplée, mais les accès sont rendus difficiles depuis 2004

à cause des relations diplomatiques entre les pays qui occupent la vallée

(Kirghizstan et Tadjikistan). On peut, une fois dans la vallée, faire des extensions

sur les deux pays voisins. Il n'y a pas réellement de sites historiques comme dans

d'autres villes, on vient ici pour mieux vivre dans l'ambiance hétéroclite (et compliquée politiquement parlant) de l'Asie Centrale.

Suggestions de voyages

L'évocation des noms de l'Ouzbékistan et de Samarkand provoque déjà le voyage sur la route de la Soie. Situé au centre de l'Asie Centrale, l'Ouzbékistan ou le rêve turquoise fascine par ses cités antiques multicolores, ses bazars sortis tout droit des Mille et Une nuits, ses déserts arides où surgissent encore quelques forteresses remplies de légendes, ses champs de coton à perte de vue et l'image stoïque des rives de la mer Aral. Il suffit de fermer les yeux pour revoir apparaître Tamerlan et ses troupes de cavaliers disparaitre dans la poussière du désert de Kyzyl Kum. Voyage en Ouzbékistan, c'est aussi de se perdre à Tachkent avec les codes soviétiques qui ne sont pas prêts de s'effacer. Bluffant et irréel parfois