Fugue coloniale (depuis Santa Cruz), version 1, 2 jours/1 nuit

Circuit: 2 jours/1 nuit
PAYS: VOYAGE EN BOLIVIE

Fugue coloniale (depuis Santa Cruz), version 1, 2 jours/1 nuit

La Bolivie possède un somptueux héritage colonial. Un voyage en Bolivie peut prendre comme thème les villes coloniales et ainsi découvrir la culture de la Bolivie de manière étonnante.

Jour 1  Santa Cruz - San Javier - Conception

Route pour San Javier où l'on visite la plus ancienne mission Jésuite (1691), visites en route et continuatio pour Conception

Jour 2  Conception - San Javier - Santa Cruz

Visite de la cathédrale et de la ville. Retour à Santa Cruz ou continuation pour une journée de plus pour San Ignacio, la base de laquelle on peut accéder aux villes les plus lointaines des missions Jésuites: Santa Ana, San Miguel, San Rafael.

Salar de Uyuni

Le Salar de Uyuni, est un désert blanc et plat recouvert d'une épaisse couche craquelée de sel. Cette étendue de sel, vestige d'un lac d'eau de mer asséché est situé à 3 700 mètres d'altitude. Avec une superficie de 12 500 km², il est le plus vaste désert de sel du monde et représente un tiers des réserves de lithium exploitables de la planète. Vous pourrez également voir l'île du Poisson, célèbre pour ses cactus géants et ses paysages uniques. L´île, appelée aussi Incahuasi, est recouverte de coraux, née à une époque où toute la région était enfouie sous un énorme lac salé, appelée aussi Isla del Pescado est connue pour sa faune (rongeurs et oiseaux) et sa flore (des milliers de cactus géants). 


La Paz

La Paz est la capitale administrative de la Bolivie, bien que la Constitution mentionne Sucre comme véritable capitale. Située à une altitude de 3 660m, c'est la capitale la plus élevée du monde. Le sommet du Nevado Illimani, qui culmine à plus de 6 000m de haut, surplombe la ville.



Suggestions de voyages

Le voyage en Bolivie rime souvent avec celui dans les Andes très haute, l'Altiplano, puisque dans la vie d'un grand voyageur, on ne peut se passer de ce passage au salar de Uyuni et le Sud Lipez, on ne peut se passer de cette sensation lunaire et de l'origine du monde à plus de 4000 mètres là haut, là où le ciel est riche d'étoiles mais l'air est pauvre d'oxygène. On ne se remet jamais totalement une fois revenu sur terre de cette couleur pourpre des lagunes et des flamants roses, de ce bleu du ciel et d'autres lagunes, de ce blanc de neige des cimes et d'autres lagunes encore, de ce brun minéral des déserts de pierre... Peu de voyageurs vont au-delà de cette route andine, ou s'écarte à peine jusqu'à Potosi et Sucre. Mais si l'on pousse un peu son accélérateur et que l’on descend dans le Yungas, on découvrira un autre voyage en Bolivie