La Fugue au parc Ubajara (entre Parnaiba et Jericoacoara, côte nord), 3 jours/2 nuits

Durée: 3 jours/2 nuits
PAYS: VOYAGE AU BRESIL

La Fugue au parc Ubajara (entre Parnaiba et Jericoacoara, côte nord), 3 jours/2 nuits

Sur la côte nord du Brésil se cache un joyau de nature qui ne demande qu'à être découvert au court d'un séjour sur-mesure au Brésil. Le parc Ubajara offre les merveilles de la nature à qui veut tenter l'aventure au Brésil !

Jour 1   Parnaiba - Parc National de Sete Cidades - Ubajara

Après quelques heures de routes à l'intérieur des terres, arrivée au Parc National de Sete Cidades au cœur d'un massif montagneux et forestier. Les impressionantes formations rocheuses et les inscriptions rupestres laissé par les peuplades indigènes offrent un dépaysement total et des panorama à couper le souffle. Départ pour Ubajara puis nuit dans un bungalow en plein coeur de la forêt.

Jour 2   Parc National d'Ubajara - Camocim

Le lever du jour vous fait découvrir la nature exubérante du Parc et la vue imprenable sur les plaines en contrebas de ce verdoyant massif montagneux. Après la découverte des chutes d'eau, les grottes d'Ubajara vous enivreront de par leur formations minérales et des jeux de lumières pénetrant la grotte aux effets colorés spectaculaire. Continuation pour le pittoresque village de pécheur de Camocim et nuit dans une pousada de charme.

Jour 3   Camocim - Jericoacoara

Départ de Camocim avant de franchir la rivière Coreau en bac et de poursuivre le long du rivage par le village de Tatjuba et le bac de Guriu qui nous mène jusqu'au village de Jericoacoara, véritable paradis sur terre classé parmis les plus belle plages du monde et encore préserver des ravages du tourisme de masse. Petit village préservé, Jericoacoara vit au rythme de la samba, de la capoeira, de la chaleur humaine et de l'esprit festif des ses habitants. Les dunes qui entoure le village offre un panorama idyllique sur les cocotiers, les lagunes vertes émeraudes. C'est probablement le seul endroit en Amérique où l'on voit un coucher de soleil sur l'Océan Atlantique.

Belo Horizonte (centre proche rio)

Fondée à la fin du 19ème siècle Belo Horizonte est aujourd'hui après Rio et Sao Paulo la 3ème ville du Brésil. Comportant peu de vestiges historiques Belo Horizonte peu semblé fade à côté des trésors de patrimoine que recèlent ses voisines du Minas Gerais néanmoins elle reste la porte d'entrée afin de visiter la région. Le quartier de "Pampulha" crée par Oscar Niemeyer,fondateur de Brasilia, reste le plus attractif grâce au Musée d'art contemporain ou à l'église de Sao Francisco. Le quartier de Savassi avec ses nombreux bars et restaurants et le point de rendez-vous nocturne des habitants de cette ville festive.


Ile de Marajo (nord)

Au nord de Belèm, à l'embouchure de l'Amazone lîle de Marajo et recouverte par des forêts inondées, mangroves ou plaines ou se débattent buffles et zébus appartenant au nombreux fazendeiros de l'île. Marajo est une invitation à découvrir cette nature aquatique et sa faune locale de dauphins, capibaras, caimans, anacondas et singes hurleurs.



Suggestions de voyages

Seize fois la France, ainsi on ne peut pas ‘faire’ le Brésil en un voyage de trois semaines. Si l'on dit que le voyage au Brésil ressemble à un voyage à travers un continent, on n'exagère absolument pas. Et quelle diversité de l'immensité, ne serait-ce que le paysage : on songe à faire une petite incursion dans l'énorme Amazonie, on parcourt le faux air de désert du parc de Lençois Maranhenses, on s'attarde un peu sur la route sauvage du Nord Est dans les dunes de Jericocoara, on file sur l'immense côte dont quelques villes célèbres telles que Salvador de Bahia ou Rio, sans oublier Paraty et les douceurs et les baleines de la côte Sud vers Florianopolis. Mais a-t-on le temps de faire un voyage dans les terres, au célèbre Pantanal d'abord, puis à Brasilia, puis les Chapadas les uns aussi grandioses que les autres..., j'ai omis de citer au passage les chutes d'Iguaçu. Vous avez compris, pour découvrir le Brésil, trois à cinq voyages sont nécessaires pour connaître le minimum, et c'est difficile de faire un choix.