Fugue au Parc National Cerro Azul Meambar, 3 jours/2 nuits

Durée: 3 jours/2 nuits
PAYS: HONDURAS

Fugue au Parc National Cerro Azul Meambar, 3 jours/2 nuits

Sur un séjour balnéaire à Roatán, on peut faire une rapide fugue pour découvrir ce beau parc national du Honduras et le fameux lac Yojoa.

Jour 1     San Pedro Sula - Lac Yojoa - Parc National Cerro Azul Meambar

Direction le lac Yojoa. Paradis pour observer les oiseaux où vous pourrez voir plus de 400 des 700 espèces d'oiseaux enregistrées au Honduras. Puis visite des impressionnantes chutes de Pulhapanzak et continuation pour le Parc National Parc National Cerro Azul Meambar.

Jour 2     Parc National Cerro Azul Meambar

Journée d'excursion au Parc National Cerro Azul Meambar. Vous pourrez découvrir la forêt pluviale ainsi que la diversité de la faune et de la flore Hondurienne. Dans l'après-midi vous pourrez prendre un bain rafraîchissant à la cascade et profiter de ses eaux cristallines.

Jour 3     Parc National Cerro Azul Meambar - San Pedro Sula

Le matin, balade à pied dans le parc national et déjeuner au lac Yojoa. Retour à San Pedro Sula en fin d'après-midi.

Comayagua

Ancienne capitale du Honduras de 1537 à 1880, cette ville conserve de nombreux vestiges de son passé colonial. La cathédrale située au centre est un pur joyau. Edifiée entre 1685 et 1715, elle renferme quantités d'oeuvres d'art dont l'une des plus anciennes horloges de la ville. Cette horloge fut construite il y a plus de huit siècles par les Maures pour le palais de l'Alhambra à Séville et fut donnée à la ville par le roi Philippe II d'Espagne. La première université d'Amérique centrale fut fondée à Comayagua en 1632 dans la Casa Cural, qui abrite aujourd'hui le Musée Colonial. On peut y admirer une collection d'art religieux couvrant quatre siècles d'histoire. La première église de Comayagua, La Merced, fut érigée entre 1550 et 1558. Vous pourrez visiter également les églises de San Francisco (1584) et de La Caridad (1730).


Tegucigalpa

La capitale du Honduras est une ville animée et bruyante, nichée au fond d'une vallée en cuvette. Située à près de 1 000 m d'altitude au milieu d'une chaîne de montagnes couvertes de pins, elle jouit d'un climat frais et agréable. Son nom qui signifie "colline d'argent" dans le dialecte local lui a été donné à sa fondation par les Espagnols venus y créer un centre minier en 1578. Ses habitants l'appellent Tegus, ce qui évite aux étrangers l'embarras d'une mauvaise prononciation. Tegucigalpa est devenue capitale en 1880 et le village voisin de Comayagüela lui a été rattaché en 1938.
La capitale est séparée en deux par le Río Choluteca. Sur la rive Est, le centre-ville et les quartiers aisés tandis que la rive Ouest accueille le secteur, plus pauvre de Comayagüela.  A Tegucigalpa, le Boulevard Morazán et l'Avenida Juan Pablo II constituent les principaux centres de la vie nocturne.

A visiter Le plus grand monument de la ville est la cathédrale du XVIIIe siècle dotée d'une coupole et d'un intérieur baroque qui renferme quantités d'œuvres d'art. Devant le parvis s'étend le Parque Central qui constitue le point de rencontre principal. Parmi les bâtiments intéressants, on peut visiter l'ancienne université Antiguo Parninfo Universitaria qui abrite aujourd'hui un musée d'art, le moderne Palacio Legislativo, construit sur pilotis, la Casa Presidencial et l'église de San Francisco, première église édifiée sur place.



Suggestions de voyages

Quelle idée de partir en voyage au Honduras! Et pourtant, le pays possède plus de huit cents kilomètres de côte caribéenne et près de deux cents kilomètres de côte pacifique, d'une faune et flore abondantes, des îles paradisiaques dignes des Maldives et les ruines Maya dont le célèbre Copan ! Après la découverte archéologique, on s’adonnera à cœur joie à la randonnée, au canoë, à la pêche, au rafting, à la plongée ou tout simplement au farniente