Fugue à la Gran Sabana, 5 jours/4 nuits

Durée: 5 jours/4 nuits
PAYS: VOYAGE AU VENEZUELA

Fugue à la Gran Sabana, 5 jours/4 nuits

Ce voyage à travers la Gran Sabana ne peut se ressembler à n"importe quel voyage en Amérique Latine : les tepuys, les rivières, les indiens, la jungle, les pistes… tout est démesuré et tout simplement incroyable.

Jour 1    Caracas - Ciudad Bolivar

Dans la matinée, vol Caracas - Ciudad Bolivar. Visite de la vieille ville. L'après-midi, excursion en bateau sur le fleuve Orinoco, où il est parfois possible d'observer les dauphins d'eau douce. Repas sur la terrasse de l'hôtel, avec vue sur l'Orinoco.

Jour 2    Gran Sabana

L'or de El Callao. Après un copieux petit déjeuner, départ en véhicule 4X4 pour la Grande Savane. Visite d'une mine d'or artisanale prés du village de El Callao. En fin d'après-midi, installation dans un campement confortable (lodges), en plein cœur de la zone minière

Jour 3    Gran Sabana - Paraitepuy

Après un parcours d'ascension (route) à travers l'épaisse forêt tropicale, nous nous arrêtons au rocher de la Vierge, énorme rocher de granit. Vue panoramique sur la forêt. Un peu plus haut (à peu prés 1200 mètres d'altitude), nous pénétrons sur le plateau de la Grande Savane. Sur l'horizon apparaissent les silhouettes des Tepuys. A midi, baignade dans les eaux cristallines de Kamoiran. Déjeuner au village indigène de San Francisco de Yuruani. Nous continuons notre parcours sur la piste du village de Paraitepuy, à 2500 mètres d'altitude, et que nous atteindrons après avoir traversé le lit de 2 rivières. Le panorama sur la Grande Savane est exceptionnel (360°). A une douzaine de kilomètres, le majestueux Roraima, l'un des plus grands tepuy du plateau guyanais, écrase la savane environnante de ses immenses falaises. Installation en hamac sous un techo de palma indigène spécialement aménagé pour nous recevoir.

Jour 4    Gran Sabana

Les Pémons et la rivière de Jaspe. Après un copieux petit déjeuner, visite de la communauté indigène Pémon sous la conduite de leur capitaine. Visite des cultures et fabrication du manioc complètent la visite. En fin de matinée, nous reprenons les véhicules pour la rivière de Jaspe, l'un des joyaux de la Grande Savane. La rivière s'étale sur un magnifique fond rocheux de pure Jaspe, aux couleurs jaunes, orangées et rouges. Baignade sous une cascade, véritable escalier de Jaspe. Nuit au campement de Chivaton, dans de spacieuses chambres (doubles ou triples suivant la disponibilité du moment).

Jour 5    Gran Sabana - Puerto Ordaz

Le Chinak Meru. Après une heure de piste, arrivée au petit village indigène de Iboribo. Sous la conduite d'un guide indigène, 3-4 d'heure de pirogue et de marche facile seront nécessaire pour arriver en haut du Chinak Meru, l'une des plus belle chutes d'eau de la Grande Savane. Ses eaux se précipitent dans un immense cirque, 105 mètres plus bas. Un petit sentier permet de descendre au bas de la chute. Il nous conduira jusqu'au Pozzo Escondido, petite cascade agrémentée d'une piscine naturelle, entourée de forêt, où les baigneurs trouveront leur bonheur. En fin de matinée, nous entamons le trajet de retour sur Puerto Ordaz, où nous arriverons en fin de journée. Installation dans un hôtel**. Dîner dans un restaurant traditionnel.

Puerto Colombia et Choroni

Choroni, le petit voyage fondé voilà plus de 300 ans, n'est pas véritablement sur la côte. En fait, Choroni désigne aussi le village de Puerto Colombia, dont la pêche, avec le tourisme et le cacao, est la principale ressource. Ce village colonial vit arriver, en 1843, les Allemands de la Forêt Noire qui fondèrent la colonia Tovar. Son église Santa Clara abrite un retable d'une facture très intéressante. Les deux villages sont vraiment tranquilles et reposants et constituent une agréable étape au Venezuela. De nombreuses plages sont accessibles depuis Puerto Colombia. Mais outre le plaisir du farniente, le village noir de Choroni s'enflamme dés le vendredi soir avec les tambours du barlovento : danse sensuelle et primaire.


Mérida

Avant la conquête déjà, Mérida et ses alentours étaient une des régions les plus peuplées de l'actuel Venezuela avec les indiens tatuy. En 1558, Juan Rodriguez Suarez fonde une première fois la ville. C'est finalement en 1559 que Juan de Maldonado la déplace au pied de la sierra Nevada et lui donne le nom de Santiago de Mérida de los Caballeros. Aujourd'hui, les séismes, qui affectent la ville tous les 100 ans, ont détruit presque tous les vestiges coloniaux. Mérida, située à 1640 m d'altitude, est une ville jeune de 330 000 habitants.



Suggestions de voyages

Un peu de Pantanal, beaucoup d'Amazonie, un peu des Andes, beaucoup de Caraïbes, un voyage au Venezuela peut être tout sauf monotone. Ici, étendues sauvages, jungles impénétrables, forêts marécageuses, hautes montagnes des Andes, imposantes formations rocheuses de la Gran Sabana et plaines grouillantes de vie sauvages se disputent la vedette avec de vastes plages de sable blanc bordées de cocotiers et les îles perdues au milieu des Caraïbes. Puis, il y a des Vénézuéliens, avec leur gentillesse et leur hospitalité, heureux de voir le peu de touristes qui viennent découvrir leur beau pays et ils le font savoir, un voyage au Venezuela est un moment privilégié pour tous voyageurs