Fugue Caraïbe à Choroni, aux parc de Morrocoy et parc Pittier, 6 jours/5 nuits

Durée: 6 jours/5 nuits
PAYS: VOYAGE AU VENEZUELA

Fugue Caraïbe à Choroni, aux parc de Morrocoy et parc Pittier, 6 jours/5 nuits

Ici on verra un autre décor, celui des parcs marins du Venezuela. Cela nous rappelle un peu le Nordest brésilien mais beaucoup plus riche en ornithologie.

Jour 1    Caracas - Puerto Columbia (Choroni)

Route vers Choroni. Arrivée à Puerto Colombia, le port et la plage de Choroni (pas de quai pour l’embarquement et débarquement). Journée de détente sur la plage.

Jour 2    Choroni - Chuao - Choroni

Ce village a pour particularité de ne pouvoir être aisément atteint que par la mer. Depuis Puerto Colombia, navigation d’une demi-heure jusqu’au port de Chuao. Parcours en forêt, à travers la plantation de cacao, jusqu’au village. Visite de l’hacienda " du  meilleur cacao du monde ". Plage. Retour à Puerto Colombia pour la nuit.

Jour 3    Choroni - parc de Morrocoy

Départ à destination de Maracay puis vers Chichiriviche dans le parc national de Morrocoy, un paradis d'îles tropicales. Logement à l'hôtel.

Jour 4    Parc de Morrocoy

Excursion en bateau à travers les îles du parc national. Retour à Puerto Columbia

Jour 5    Puerto Columbia - parc Pittier - Puerto Columbia

Prévoir de 4 à 5 heures de marche. La partie centrale des côtes vénézuéliennes est très belle. C’est une région de plages mais aussi de montagnes touffues et de vallées pleines d’ombres. Le Parc Pittier est le premier parc national à avoir été établi au Venezuela dans une zone exceptionnellement favorable à la reproduction de la riche faune autochtone et à l’accueil des oiseaux migrateurs. On estime à quelques 500 les espèces d’oiseaux qui sont représentées dans le parc. Cela représente 6,5 % des espèces recensées dans le monde et 41 % des espèces vénézuéliennes. Le parc abrite des haciendas spécialisées dans la culture d’un cacao réputé pour être le meilleur du monde. Nuit à Puerto Colombia.

Jour 6    Parc de Morrocoy - Caracas

Retour en bus à Caracas.

Parc national de Mochima

Entre la bouillonnante station balnéaire de Puerto la Cruz, et la ville coloniale de Cumana qui fut la première ville fondée sur le continent en 1521, s'étend le parc national de Mochima. A cheval sur la terre et sur la mer, son nom signifie en indien "eau en abondance". Côté mer, vous trouverez îles et criques sauvages, superbes plages isolées, mouillages idylliques et fonds sous marins à la faune et à la flore exubérante. La côte, montagneuse, offre un mélange étonnant de paysages variés, verdoyants ou secs, et de villages pittoresques de pêcheurs. La faune locale est représentée par les pélicans, cormorans, alcatraz et iguanes venant se percher sur les roches sédimentaires à fleur d'eau, et part une population de cervidés, renards, perroquets et de singes capucins arpentant les forêts de cactus et de broussailles des collines. C'est aussi une destination privilégiée pour la plongée: eaux poissonneuses, récifs, épaves peu profondes, sources sous-marines...


Delta de l'Orenoque

Le delta de l'Orenoque est l'un des plus grands (40240 km2) et l'un des plus mythiques deltas du monde. Du fait de la richesse du limon drainé par l'Orénoque et de la rencontre des eaux salées de l'Océan, on y observe une faune unique en son genre qui comprend des aras, des caïmans, des toucans, des serpents, des pumas, des singes... Il est conseillé de sillonner les eaux du delta de novembre à février pour voir au mieux la faune. Le cours de l'Orenoque se divise en deux grands rameaux : le cano Manamo, qui se dirige vers le nord, et le rio Grande qui coule vers l'est. Il reste encore dans le delta quelques indiens et lorsqu'on les rencontre, on est confronté à un choc culturel très fort. Les Waraos seraient au nombre de 24 000 selon le dernier recensement. Mais ce dernier semble peu fiable, les indiens sont en effet nomades et d'autres se cachent. Habitants ancestraux du delta, ils occupent un territoire traversé par des canos et des rivières dont la géographie intrigante constitue l'un des écosystèmes les plus divers, fragiles et moins étudiés de la région.



Suggestions de voyages

Un peu de Pantanal, beaucoup d'Amazonie, un peu des Andes, beaucoup de Caraïbes, un voyage au Venezuela peut être tout sauf monotone. Ici, étendues sauvages, jungles impénétrables, forêts marécageuses, hautes montagnes des Andes, imposantes formations rocheuses de la Gran Sabana et plaines grouillantes de vie sauvages se disputent la vedette avec de vastes plages de sable blanc bordées de cocotiers et les îles perdues au milieu des Caraïbes. Puis, il y a des Vénézuéliens, avec leur gentillesse et leur hospitalité, heureux de voir le peu de touristes qui viennent découvrir leur beau pays et ils le font savoir, un voyage au Venezuela est un moment privilégié pour tous voyageurs