Fugue sacrée à Ganden et Tsurpu, 2 jours/1 nuit

Durée: 2 jours/1 nuit
PAYS: VOYAGE AU TIBET

Fugue sacrée à Ganden et Tsurpu, 2 jours/1 nuit

Lhassa, Ganden et Tsurpu regorgent de monastères bouddhiques qui font tout le charme de la région. Cette fugue s'adresse aux amateurs de culture du Tibet et aux explorateurs du bouddhisme au Tibet.

Jour   1    Lhassa - Ganden - Lhassa

Journée d'excursion au monastère Ganden situé à 4200m d'altitude et datant du XVè siècle. Détruit plusieurs fois, l'actuel monastère a été reconstruit en 1986. Les plus courageux, feront le tour de la colline dans le sens des aiguilles d'une montre, à la façon des vrais pèlerins tibétains.

Jour   2    Lhassa - Tsurpu - Lhassa

Journée d'excursion au monastère Tsurpu. Siège des lamas Karmapa ou bonnets noirs, construit en 1187, c'était le plus puissant et le plus riche des monastères tibétains. On y découvre à ce jour de belles décorations en thangkas et des statues dans les bâtiments reconstruits un par un par les moines au cours de ces dernières décennies. Nuit à Lhassa.

Palhaloubou

(Tralaloubou) Depuis le toit du Potala, on aperçoit ce petit monastère troglodyte niché au pied de la colline de fer (chakpori). Songtsen Gampo aurait médité dans la grotte dédiée aux Nagas, divinités marines (lou). Des images en relief sont apparues spontanément sur les parois latérales et le pilier central. L’image du Bouddha derrière le pilier aurait même parlé. On remarquera la représentation originale de Palden Lhamo, la protectrice du Tibet, au fond à droite.


Lhoukhang

Dans le parc situé derrière le Potala, sur le lac du dragon, se trouve une île souvent cachée par la végétation et accessible par un petit pont chinois. C’est là, dans ce havre de paix, que se dresse le petit temple des Nagas. De 1986 à 1990, il a abrité une école où de très jeunes enfants apprenaient à écrire le tibétain. Ce petit temple comporte d’exceptionnelles peintures murales qui furent malheureusement vernies et grillagées. Elles représentent les techniques yogiques utilisées pour développer le système des nadis, ou canaux d’énergie du corps humain, les visions paisibles et courroucées du Bardo, les 80 Mahasiddhas et Guru Rimpoche, un sage indien, qui introduisit au Tibet la forme tantrique du bouddhisme, ainsi que les étapes de la construction de Samyé, le premier monastère bouddhiste du Tibet. Le premier étage est consacré à l’image principale de Luwang Gyalpo, le roi des Nagas à la coiffe des serpents, qui passa sa vie à instruire son peuple.

Suggestions de voyages

Qui ne rêve pas d'un voyage à Lhasa après avoir vu 'Himalaya' ou 'Sept ans au Tibet'?  Pour se perdre dans cette discussion philosophique entre maître et disciples dans la cour ensoleillée du monastère de Jokhang, se sentir minuscule devant l'immensité du lac Namtso, se recueillir devant les drapeaux de prières au vent en haut des cols à plus de 5000 mètres d'altitude, s'émerveiller devant le foisonnement d'art bouddhiste tibétain dans les temples et les monastères