Suggestions de voyages JAPON

Un voyage au Japon se démystifie auprès des voyageurs aguerris mais il lui ouvre la porte pour entrevoir d'autres énigmes à résoudre: on ne peut pas partir qu'une fois au Japon, dès le retour, le pays nous manque. Et le bon voyageur a envie d'y retourner pour mieux comprendre le pays, mieux connaître ses codes, mieux profiter de sa culture et de son art de vivre. Puisqu'il existe un art de vivre japonais qu'on ne peut pas trouver ailleurs et dont on peut s’imprégner seulement à partir du troisième ou quatrième voyage au Pays du Soleil levant. Dès lors, chaque voyage au Japon est un pur bonheur

Information générale


Capitale : la capitale du Japon est Tokyo

Superficie : 377 400 Km², deux tiers de la France

Population du Japon : 127 millions d’habitants

Meilleure période pour visiter le Japon : Printemps et automne. Quatre saisons distinctes sur l’ensemble du territoire : En été il fait très chaud surtout en ville et il y a souvent des orages. Sauf dans les îles du sud, l’hiver est rigoureux (neige sur le versant ouest des Alpes japonaises et à Hokkaido, très basses températures sur le versant est) malgré une très belle luminosité et un ciel bleu. La meilleure saison pour visiter s’étend de Septembre à Novembre et de Mars à Mai.

Décalage horaire France – Japon : +7 h en été, +8 h en hiver

Visa : Non un visa n’est pas nécessaire pour le Japon si le séjour est inférieur à 3 mois

Monnaie : Le Yen japonais

Achats : Poterie et faïence, bols, antiquités, perles, décoration, mangas, thés etc.

Religions principales : Bouddhisme, Shintoïsme

Cuisine Japonaise : Extrêmement variée et parfois étonnante : Poisson et fruits de mer omniprésents, servis crus ou cuits, pâte de soja, nouilles, poissons et légumes en beignet, bœuf en fondue ou fondues de toutes sortes…

Comment y aller ?

Un grand nombre de compagnies aériennes assure des vols réguliers entre Tokyo, Osaka, Nagoya et les grandes villes du monde. De Paris, vous avez le choix entre les vols directs (ANA, Japan Airlines, Air France) et d’autres vols avec escales.

Programme

Le Japon bénéficie d’une excellente infrastructure, un voyage d’une dizaine de jours suffira pour visiter les sites majeurs du Japon à un rythme raisonnable.

Pour un premier voyage avec un itinéraire classique, une grande semaine permet de découvrir l’essentiel : la côte Est de l’île principale, Honshu. Nous commençons par l’incontournable Tokyo, puis descendons vers le Sud pour visiter le Mont Fuji, cette montagne qui joue un rôle important dans l’art japonais. Faites une escale à Hakoné pour vous balader sur le lac et tenter l’expérience d’un bain thermal japonais, le fameux onsens,  puis Kyoto où réside l’âme profonde du Japon ancestral et les joyaux de sa voisine, Nara, pour repartir directement d’Osaka. Ceux qui ont une ou deux journée(s) en plus pourront aller jusqu’à Hiroshima et à Miyajima, ou rester plus longtemps à Tokyo pour faire des excursions de la journée à Nikko et à Kamakura. Kyoto, avec ses 1800 temples, tous différents les uns des autres, peut occuper de trois jours à une semaine de votre séjour. La ville Tokyo elle-même peut mériter une semaine de découverte sans se lasser pour les fans de la technologie, de la vie branchée des tokyoïtes, de ses musées et ses endroits insolites, de ses anciens quartiers et leur ambiance. L’architecture moderne de la capitale nippone, même si les records de la hauteur des tours sont dépassés ici et là, reste incontestablement une des plus raffinées avec quelques joyaux magnifiques.

Pour un deuxième voyage, on peut soit aller quelques jours vers l’Ouest de Honshu (Matsumoto, Takayama, Shirakawago, Kanazawa) pour y découvrir le Japon champêtre, ou se rendre dans d’autres îles : Hokkaido pour sa gastronomie, ses alpages, ses parcs nationaux, oui encore Kyushu pour ses sources et ses plages.

« Nos clients l’ont fait »

Une escapade à l’île de Hokkaido, où vous découvrirez pâturages et forêts vierges...

Une fugue dans le sud sur les îles de Kyushu ou de Shikoku pour y faire un itinéraire à travers les célèbres sources thermales du Japon.

Rester une journée de plus à Hiroshima pour faire une croisière sur la Mer Intérieure à travers un paysage magique et visite des îles de Ikuchi et Omishima.

Faire un séjour d’une semaine à Tokyo pour explorer les contrastes de la ville: les jardins, les temples, les sanctuaires, la Sumida, les filles excentriques de Shibuya, la vie de la jeunesse tokyoïte à Harajuku et à Ginza…Se balader dans le marché aux poissons le plus grand du monde, ou encore dans les marchés aux puces, où l’on trouve kimonos et estampes d’un Japon d’antan. Puis partir à la découverte de ses magnifiques alentours : Nikko, Kamakura, le Mont Fuji…

Le casse-tête japonais

Les « Japanese golden holidays », ces périodes (fin Avril – début Mai et mi-Juillet – mi-Août) sont les rares vacances des Japonais qui, comme des Français, visitent leur beau pays. Tous les hôtels augmentent leur prix, les ryokans les doublent quasiment. Les prix en ryokan et les hôtels dans certains endroits (Fuji, Hakone) sont également très chers pendant les week-ends, et encore, certains établissements sont complets des mois à l’avance. A Tokyo, connaître ses centres d’intérêt pour choisir un hôtel adapté vous fera gagner beaucoup de temps.

Sélection de vos hôtels au Japon

Nous avons une large gamme de choix d’hôtels bien situés, à tarif préférentiel, dans la plupart des étapes. Le petit déjeuner n’est pas compris, mais généralement vous avez le nécessaire pour faire du café ou du thé dans la chambre.

Le ryokan est un hébergement de type traditionnel où l’on dort sur des futons (matelas en  mousse) posés à même le sol sur les tatamis. Le budget pour se loger dans les ryokans sélectionnés par nous est plus cher qu’en hôtel, puisque la demi-pension (le petit déjeuner et le dîner) est déjà comprise dans le tarif. Selon nous, il serait intéressant, pour ceux qui le désirent, de prendre une ou deux nuits en ryokan. Dans certains endroits, il s’agira d’une chambre de style japonais dans des appartements. A noter également qu’il est plus difficile de localiser un ryokan dans les grandes villes par vos propres moyens, et que l’hébergement en ryokan exige un certain savoir-vivre à la japonaise vis-à-vis de vos hôtes.

Pour des raisons d’ordre pratique, nous ne proposons pas les minshuku (logement chez l’habitant).

Nous avons également déniché quelques hôtels exceptionnels, où tout est mis en oeuvre pour vous permettre d’apprécier l’art de vivre japonais (décoration, ambiance, confort) jusqu’à l’extrême. Pour ces petits paradis, rien n’est trop beau et rien n’est trop cher, pour un voyage inoubliable… : le Fujia et le Gora Kadan dans la région du Fuji,  le Hiiragiya, le Tawaraya, ou le Sumiya à Kyoto.  Nous consulter.

A Tokyo, ville tentaculaire, en dehors de la catégorie, il faut choisir la situation de l’hôtel selon votre centre d’intérêts. Il y a cinq grands centres : le centre historique (Palais Impérial), le centre jeune et moderne (Shinjuku et la Mairie), le quartier shopping et touristique (Ginza et Roppongi), les anciens quartiers autour d’Asakusa, et le quartier sud, nœud logistique de la ville, menant sur la baie de Tokyo (gare de Tokyo, Hamamatsucho et Shinagawa). A Kyoto,  soit vous optez pour le quartier autour de la gare JR si vos visites se situent hors de la ville; sinon, les hébergements dans le centre historique (Gion, Pontocho) sont très agréables si vous préférez rester plus longtemps pour découvrir la ville elle-même.

Budget des vols internationaux (indicatif, à partir de)

Tokyo seulement

avec Aéroflot, 590 euros

avec Scandinavian, Swissair, 790 euros

avec Ana, à partir de 650 euros

Tokyo et Osaka

avec Vietnam Airlines, Austrian, Lufthansa, 790 euros

avec Air France et JAL, 850 euros

Plus loin, Sapporo, Fukuoka, Nagoya

avec Eva Air, 890 euros (existe aussi en Eco Deluxe avec un supplément d’environ 200 euros).

avec Japan Airlines, Ana, 840 euros

avec Cathay Pacific, 930 euros


Et pour mieux connaître la destination, vous avez le site de l'Office National du Tourisme du Japon (cliquez).