Suggestions de voyages TIBET

Qui ne rêve pas d'un voyage à Lhasa après avoir vu 'Himalaya' ou 'Sept ans au Tibet'?  Pour se perdre dans cette discussion philosophique entre maître et disciples dans la cour ensoleillée du monastère de Jokhang, se sentir minuscule devant l'immensité du lac Namtso, se recueillir devant les drapeaux de prières au vent en haut des cols à plus de 5000 mètres d'altitude, s'émerveiller devant le foisonnement d'art bouddhiste tibétain dans les temples et les monastères

Information générale


Capitale : La capitale de la région autonome du Tibet est Lhasa.

Population : 5 millions d'habitants

Monnaie : Le Yuan

Religion : le Bouddhisme tibétain (tantrique)

Meilleure période : la meilleure saison de l’année pour aller au Tibet s’étend de Mai à Septembre

Visa - Autorisation : Vous avez besoin d’un visa de Chine et une autorisation spéciale pour aller au Tibet.

Décalage horaire France - Tibet : +7h en hiver, +6h en été

Notes spéciales : Le Tibet appartient administrativement à la Chine, mais nous le mettons à part, comme le Ladakh ou le Sikkim en Inde, car la logistique liée aux questions d’altitude est différente pour le reste de la Chine.

Programme

Pour le Tibet, il y a trois principaux types d’itinéraires : la découverte en étoile depuis Lhasa (de quatre jours à une semaine selon votre souhait), la traversée pour descendre à Kathmandou par la route (une semaine), et le grand voyage d’Est en Ouest jusqu’au mont sacré Kailash et le lac Manasarovar (trois semaines à un mois)... Les autres régions sont trop rudes pour le voyageur « grand public », de plus, elles sont soumises à des autorisations très spéciales.

Pour le Ladakh, l’itinéraire suggéré peut être fait en voiture, guide, chauffeur, ou en trekking en tente et en lodge.

« Nos clients l’ont fait »

Un mois au Tibet, c’est le rêve de plusieurs voyageurs qui sont attirés par les charmes inexplicables de l’Himalaya. Avec une camionnette, un chauffeur, un guide parlant anglais et un cuisinier, on peut sillonner d’Est en Ouest ce vaste pays. Hormis les noms plus ou moins connus tels que le Kumbum Chortën à Gyantse, le lac d’Yamdrok-Tso, le monastère Tashilhungpo, Lhasa, Jokhang et Potala... il y en a d’autres qui le sont un peu moins : le lac Namtso, les monastères de Sera, de Drepung, de Ganden, de Samye, de Rongphu, de Reting, de Shalu... Il y a aussi ceux qui sont connus mais peu accessibles, comme le lac Manasarovar pour aller jusqu’au mont sacré Kailash. Les conditions y sont difficiles, mais quel émerveillement....

Ou encore,

Deux semaines de marche pour explorer à fond les monastères autour de Lhasa

Une balade jusqu’au camp de base de Qomolungma (l’Everest)

Vos hôtels de références

Au Tibet, jusqu’à ce jour, nos clients ne nous ont jamais exprimé leur exigence en la matière, alors nous ne proposons qu’une seule catégorie Etudes, un choix un peu plus large est disponible uniquement à Lhasa.

Comment y aller ?

Il n'y a pas de vol direct depuis Paris pour Lhasa, il faut passer par Kathmandou ou Chengdu. Les vols sont extrêmement pleins en haute saison (Printemps/Automne pour le Népal et d'autres saisons telles que vacances scolaires européennes). Un voyage par la route de l’Amitié relie Kathmandou à Lhasa en 4 jours/3 nuits au minimum avec des visites en route. Depuis peu, le superbe train des nuages relient Pékin à Lhasa en 3 jours/2 nuits.

Pour le Ladakh, la meilleure solution reste de passer par Delhi.

Budget des vols internationaux (indicatif, à partir de, hors taxes d’aéroport, départ Paris)

Jusqu’à Kathmandou :

Avec Gulf Air, 710 Euros

Avec Qatar, 730 Euros

Avec Austrian Airlines, 890 Euros

Avec Thaï, 980 uros

Avec Etihad, 700 Euros

Jusqu’à Delhi : consultez l’Inde

Jusqu’à Chengdu :

Cathay Pacific, à 1100 Euros

KLM, à 900 Euros

À titre indicatif,  un aller simple :

Chengdu/Lhasa : 200 Euros, Kathmandou/Lhasa : 250 Euros


Et pour mieux connaître la destination, vous avez le site de l'Office National du Tourisme du Tibet (cliquez).