Voyage KIRGHIZSTAN

INFORMATION VOYAGE

Quel est le décalage horaire entre la France et le Kirghizstan ? Quelle est la meilleure saison pour faire son voyage, peut-on aller au Kirghizstan pendant les vacances d’été ? Quelles sont les formalités, doit on avoir un visa pour aller au Kirghizstan ? Quelle est la durée et quelles sont les étapes essentielles d’un circuit classique au Kirghizstan ? Que peut on visiter et combien coûte un circuit individuel personnalisé ? Peut-on louer une voiture ? Comment sont les hôtels ? Quelles sont les meilleures compagnies aériennes et quel est temps de vol pour Bishkek ?

Retrouvez ici toutes les informations pratiques pour préparer votre prochain voyage au Kirghizstan.

Informations générales sur le Kirghizstan

Comment y aller ?

Programmes de voyages

Nos clients l’ont fait

Vos hôtels de références au Kirghizstan

Budget des vols internationaux

en savoir plus

Kirghizstan : vos véritables voyages sur-mesure au Kirghizstan selon NostalAsie

Un voyage au Kirghizstan peut être fait avec location de voiture et chauffeur seul, ou avec un guide. Comme il s’agit de votre voyage, vous pouvez choisir le type de services qui vous convient le mieux, le Kirghizstan se prête parfaitement à cette adaptation.

Au Kirghizstan, tous les programmes se font en formule Aquarelle étant donné que l’essentiel se fait en trek dans la steppe ou dans les montagnes, un guide et/ou un chauffeur sont donc indispensable. De plus les voyageurs individuels ne bénéficient pas toujours des avantages dont bénéficient les groupes: tarif plus élevé dans les hôtels, les guides locaux, bien que très dévoués, ne sont pas tout à fait bilingues, il est difficile de trouver les guides parlant français en dehors de la capitale. Cependant, fidèles à notre conception, nous développons davantage les voyages en individuels, et nous nous adaptons aux exigences de nos voyageurs. La formule Estampe reste très marginale.

Les Nostaliens, clients fidèles de NostalAsie savent bien que les services sont dosés parfaitement à votre style : inutile de vous faire visiter une ville avec voiture, guide, chauffeur si vous êtes un randonneur urbain dans l’âme, on ne vous impose pas la pension complète si vous aimez partir nez au vent pour dégoter le meilleur marchand de soupe du quartier ou retrouver les souvenirs gastronomiques après trois semaines de voyage au restaurant français le plus en vogue de la capitale.


Les circuits et itinéraires suggérés au Kirghizstan, à personnaliser

Organisez votre voyage au Kirghizstan selon vos envies, personnalisez-le à la carte: sites majeurs ou itinéraires hors des sentiers battus, randonnées ou alpinisme, séjour gastronomique ou à la recherche des vieilles pierres, sites sacrés ou vestiges de l’histoire contemporaine. Voici quelques exemples d’itinéraires pour inspirer votre projet:

Circuits classiques Kirghizstan, Les Préludes

Les Préludes, idée de circuit classique au Kirghizstan sont destinés aux voyageurs visitant le Kirghizstan pour la première fois et disposant d'un temps limité. Ces itinéraires classiques vous emmènent visiter les lieux les plus représentatifs, les sites majeurs à ne pas manquer. Ces itinéraires peuvent aussi servir de base pour varier selon ses envies sur les extensions.

Itinéraires hors des sentiers battus, Les Fugues

Forts d'une connaissance approfondie des régions traversées, nous avons découvert au Kirghizstan un ou plusieurs itinéraires, souvent exclusifs, plutôt destinés à un second voyage, ou pour l'approfondissement d'une passion particulière: les Fugues, ou encore quelques Fantaisies ou Rhapsodies.

Séjour au Kirghizstan : voyage aventure, écotourisme, nature et montagne, alpinisme…

A la place d'un voyage itinérant où vous changez d'hôtel quasiment toutes les nuits, on peut aussi opter pour les séjours plus longs sur quelques étapes, une excellente façon de s'imprégner de l'ambiance d'une ville ou d'un village, de la vie quotidienne des habitants. Ralentissez votre rythme, votre voyage au Kirghizstan n ne peut être que plus savoureux.

Tendance Voyage Kirghizstan : écotourisme, sport, photos…

La grande tendance actuelle est des voyages "photos". On prendra son temps pour être aux bons endroits aux meilleurs moments pour la lumière, ou pour un événement particulier. Le Kirghizstan est une destination photogénique à plusieurs titres, à nous consulter.

Circuits classiques Kirghizstan, Les Préludes

En savoir plus

Itinéraires hors des sentiers battus, Les Fugues

En savoir plus

Séjour Kirghizstan: Balnéaire, gastronomie...

En savoir plus

Tendance Voyage Kirghizstan: écotourisme, sport, photos…

En savoir plus

KIRGHIZSTAN : PRIX DE VOTRE VOYAGE PERSONNALISE

Combien coûte un voyage au Kirghizstan? Quel est le prix d'un voyage à la carte, en individuel ou en groupe ?

Il ne nous semble pas judicieux de poser cette question ni d’y répondre de manière catégorique. Nous vous questionnons plutôt quel sera le budget que vous ne souhaitez pas dépasser pour votre projet de voyage au Kirghizstan. Nous y travaillons pour y approcher le plus possible en tenant compte de vos desiderata, de vos expériences voyageurs et des facteurs sur place, puisqu’il n’y a que le prix qui compte.

Très approximativement, on peut dire qu’un programme individuel d’une douzaine de jours au confort simple, pour voyageur « débrouillard », pourrait démarrer à 2000 euros par personne, pendant la basse saison aérienne, base de deux personnes.

"Nos clients ont fait" est l'outil idéal pour vous faire une idée sur les prix d’un voyage au Kirghizstan. Afin de vous faire une idée, voici une sélection des voyages au Kirghizstan réalisés par nos clients avec les prix respectifs.

Couleurs du Kirghizstan, 9 jours/ 8 nuits

Voici une idée de Prélude pour un premier voyage au Kirghizstan dans lequel vous découvrirez les sites majeurs à visiter, ainsi qu’un début de la découverte de la vie des nomades.

Bichkek – Ala Archa – lac Son Kul - Baetovo  - Caravansérail de Tach Rabat - Naryn - Kotchkor – Canyon Skazka - Karakol - Tcholpon Ata

Prix : 990€/personne, pour un départ du 30 juillet au 7 août 2013, base 2 passagers

Ode des lacs du Tienshan et Pamir, 16 jours/15 nuits

Sur les grands lacs du Kirghizstan, il est possible de vivre comme les gens du pays au cours d’un séjour sur-mesure. Logé chez l’habitant, vous goûterez au plus près à la vie de ces habitants entourés par les eaux du lac Issik-Koul et les imposantes montagnes du Tienshan et du Pamir. En sortant des villages de montagnes, vous ne manquerez pas d’explorer la nature stupéfiante du pays et ses sites incontournables du Kirghizstan.

Paris – Bishkek – Barskoon – Kochkor – Naryn – Kazarman – lac Sary Chalek – Arslanbob – Jalal Abad – Uzgen – Och – Chichkan – Bishkek - Paris

Prix: 2471€/personne, pour un départ en juillet 2014, base 1 passager. Budget de vol avec la compagnie Turkish Airlines : 550€


Actualités - Articles - Nouveautés

Une fête traditionnelle, un festival, une région qui s'ouvre, une recette, un clin d'œil: le Kirghizstan, ce n'est pas que le voyage que nous partageons ici avec vous mais aussi ses dernières nouvelles et ses actualités

le Kirghizstan - Entre nature et histoire

Le Kirghizstan est un grand pays à la fois d’Histoire et de nature. Tout le monde connait les légendes entourant les nomades des steppes et la mythique Route de la Soie. Nostalasie, votre spécialiste du voyage à la carte, vous indique quoi voir et quoi faire entre steppes rases, sites archéologiques, montagnes, musées à ciel ouvert et lac, et pourquoi pas à la fin vous laissez tenter par un circuit sur mesure au Kirghiztan.

Dernière nouvelle du Kirghizstan :

Le lac Son-Koul est un lieu incontournable du Kirghizstan, dans les montagnes du Tian Shan. On y trouve de gigantesques champs d’edelweiss, donnant l’impression de grands tapis de fleurs, tout cela dans un cadre typique et naturel, au milieu de la nature, des yourtes et des troupeaux de moutons. La période du printemps est la période idéale. Pour préparer votre prochain voyage au Kirghizstan, contactez NostalAsie, votre agence de voyage sur mesure, spécialiste de l’Asie.



Le site pétroglyphique de Tcholpon Ata / lac Issik Koul

Jardin de pierre posé sur les rives du lac Issik Koul, le site recense sur une quarantaine d’hectares des blocs de pierre gravés. Œuvres d’art du 9em siècle avant notre ère, elles représentent en majorité des scènes de chasses et des animaux. Ce site est unique en Asie Centrale de par sa nature et sa préservation exceptionnelle.  Ce sont ainsi plus d’un millier de gravures qui ont pu être sauvegardé et laissent de nombreux témoignages de la vie du peuple Scythe de l’époque. Et ce n’est pas par hasard que les tribus ont élus domicile sur une terre qui semble alors peut propice au développement. La proximité du lac Issik Koul est un net avantage qui aujourd’hui tourne en faveur du tourisme. Les eaux du lac sont chaudes toute l’année, parfois mêmes supérieures à l’air extérieur. Au 16 août au camp de yourtes Jaitchy, proche du village de Kok-sai sur les rives de ce même lac, se déroulera le Festival de la Chasse à l’Aigle, avec au programme démonstration de chasse à l’aigle, présentation du folklore kirghiz, artisanat et cuisine locale. Un bain d’histoire, un bain de culture, et un bain tout court !

La tour Burana / Vallée du Tchouï

Là où se dresse aujourd’hui la tour Burana se trouvait la glorieuse cité de Balassagour, construite par les Qarakhnides (840 - 1212) au IXèm. Convertit à l’islam autour de l’an 1000, la tour de Burana est l’ultime vestige de la mosquée de ce peuple. Haute de 45m, il fallut des décennies de tremblements de terre pour réussir à la fragiliser, sans jamais l’abattre. Aujourd’hui il subsiste sur le site cette grande tour et ses escaliers en colimaçon, ainsi qu’un musée protégeant les autres installations (mausolée, fondation du fort …). Il est possible de grimper en haut de la tour et alors d’embrasser du regard toute la vallée du Tchouï. Coincée entre les gorges de Boom et le désert du Moïouin Koum, ce sont quand même 30 000km² de steppes fertiles qui s’offrent aux visiteurs. A la différence de la steppe rase, la rivière Tchou a permit un certain développement de l’agriculture et permit l’expansion démographique dans cette région du pays.  Plus au sud la vallée s’arrête pour laisser place aux Mt Tian, tutoyant les nuages de leurs sommets de plus de 7 000m (Mt Jengish Chokusu, pic Khan Tengri …).

Epopée de Manas / Lac Son Koul

Si l’Epopée de Manas tient plus du culturel que du site historique, elle en reste néanmoins un élément indissociable de l’histoire kirghize. Partageant ce patrimoine culturel immatériel de l’humanité avec la Chine, le Kirghizstan perpetue ses traditions de conte oral au travers de cette mélopée épique. L’épopée de Manas raconte la résistance héroïque des nomades kirghizes face aux invasions mongoles. Ancien peuple de nomades, les Kirghizes se déplaçaient en yourtes à travers tout le pays au gré des saisons. Réciter cette épopée, c’est faire revivre le héros Manas, l’unificateur des Kirghizes et faire revivre le temps du conte l’époque glorieuse des guerriers des steppes. Mais les Kirghizes d’aujourd’hui n’ont rien oublié de leurs histoire et de leur histoire en perpétuant les techniques de leurs ancêtres. A Kotchkor les femmes fabriquent toujours le feutre, les tapis, la broderie et la filature dans des couleurs chatoyantes. Et au lac Son-Kul, ne soyez pas étonné de croiser des huttes de feutres posées sur les rives : certains nomades vivent encore ici et subsistent des fruits de la chasse et de la pêche. Tout les habitants des rives du lac sont des cavaliers émérites et produisent le kumis, la boisson nationale fermentée au lait de jument.

Bichkek la soviétique / Vallée du Suusamyr

Bichkek est la capitale de la démesure. Tout y est immensément large et grand afin de laisser place à des monuments et des statues colossales. Imposantes et inquiétantes pour certains, pleine de charme et d’histoire pour d’autres, Bichkek ne laisse personne indifférent. Son architecture massive est un héritage de l’ère soviétique (1922-1991). Modelée sur un modèle de grille, les grands boulevards sont remarquablement bien irrigués par la rivière Tchou, offrant une allure verte à la capitale. La place Ala-Too est le point de départ de tous vos trajets sous l’auspice de la statue Erkidik (la statue de la paix). A 2h de voiture de la capitale vous atterrissez dans la vallée du Suusamyr où le 19 juillet et le 23 août se déroule le festival national des jeux équestre ; l’occasion de (re)découvrir la passion des kirghizes pour l’équitation et les sports autour du cheval (Ulak-Tartysh, Kyz-Kuumai, Er-Enish …).


Pour plus d'Actualités et Nouveautés au Kirghizstan, rendez-vous sur notre blog


Avis des voyageurs - Kirghizstan

Voici quelques extraits de nos clients qui, de retour de leur voyage au Kirghizstan, nous livrent leurs coups de cœurs, leur satisfaction ou leurs attentes.

A venir prochainement...

Récits de voyage - KIRGHIZSTAN

Voici quelques uns des récits de voyages au Kirghizstan, extraits du carnet de voyage de l’équipe NostalAsie qui a humecté l’ambiance et testé la logistique du pays pour faire de votre futur voyage sur-mesure au Kirghizstan une réussite.

RAPPORT DE MISSION JUILLET 2013

Récit d’un voyage sur-mesure au Kirghizstan en Juillet 2013 entre ciel et montagne, chez les nomades kirghiz, par Ylinh, chef de produits de NostalAsie.

Des montagnes, des glaciers, une source d’eau infinie pour ce pays qui ne possède pas d’autres richesses que la fertilité de ses terres. Cette « folle rivière » tire son nom de son cours tumultueux à la fonte des neiges.
Les montagnes entourant le lac Issik-Kul montrent déjà la variété de leur composition minérale par un spectacle multicolore qu’on découvrira au fil des jours pour attendre son apogée sur la route de la frontière Torugarh – Kashgar et Kashgar – Irkestam. 90% du territoire sont traversés par la chaîne de Tienshan, la montagne céleste, qui continue sur le Xinjiang, en Chine.

Avec une superficie de la moitié de la France mais seulement 5 millions d’habitants, le Kirghizstan s’ouvre devant nous comme un livre vierge. C’est ici que le voyageur est obligé de rassembler son bagage de vocabulaire de globe trotteur pour lire et déchiffrer ce pays si peu connu, car c’est ici qu’on voit des sites naturels d’une beauté de premier ordre.

Je n’avais pas bien préparé mon voyage, une partie est due à défaut de documents et de guides fiables en France. La lecture de ce livre ouvert pendant le voyage me plonge dans un passé mélangé entre présence russe, les plats, les plantations, les parcs. Bishkek a été longtemps nommé Frunze. Là aussi, une raison qui me faisait perdre mes repères. Mais oui, bien sur que j’ai déjà entendu parler de Frunze ! Je le connaissais même de nom depuis mon enfance. Car Frunze, capitale de la République Kirghize, était célèbre. C’était le pays des montagnes et des chevaux, c’était le pays des pics Komsomolsk, Lénine, ou encore Pabieda (victoire) et du glacier Inilchek. Et depuis vingt ans, je n’ai pas lié Bishkek à Frunze, simple manque d’information. Tout s’éclaircit alors de cette première balade dans la ville sur cette verdoyante avenue de Frunze et dans ses parcs.

L’arrivée à l’aéroport de Manas est souvent en pleine nuit, nous n’avons que quatre heures de décalage en été. La route d’une trentaine de kilomètres qui sépare l’aéroport de la capitale est bordée de peupliers argentés. Viktor, notre chauffeur russe, nous dit qu’avec Alma Ata (Amalty) et Kiev, la capitale kirghize était une des trois villes la plus vertes de toute l’Union soviétique, confirmation vérifiée dès la première visite de la ville et continue tout au long du voyage ! La vallée de Chuy, la vallée de Naryn, la vallée de Ferghana sont toutes les trois cultivées jusqu’au dernier lopin de terre. Jusqu’à 3600 mètres d’altitude au camp de base du pic Lénine, tous les flancs de montagnes sont verts et tapissés de fleurs en ce début de Juillet. Ce qui fait d’ailleurs le charme d’une sensation de douceur des sommets au Kirghizstan, à la différence des montagnes minérales du côté de Xinjiang, et pourtant les deux côtés appartiennent à la chaîne de Tien-shan.

Viktor est né au Kirghizstan de parents russes comme beaucoup d’autres Russes qui faisaient partie de la moitié de la population kirghize avant 1991, l’année d’indépendance. Beaucoup sont partis, mais Viktor reste et garde la nationalité kirghize lorsqu’un choix lui est proposé. Il reste environ 15% de la population de Russes qui vivent toujours ici à Frunze, pardon, à Bishkek. La nature kirghize lui manquerait s’il partait vivre en Russie. Pendant l’hiver, comme il ne travaille pas beaucoup, il a du temps pour faire beaucoup de ski dans les quelques stations qui étaient des plus belles stations de sports d’hiver de l’ex-Union soviétique même s’il n’en reste plus beaucoup faute de moyens d’entretien. Les familles riches de la Russie et de l’Asie Centrale viennent moins, ils vont à Gstaad ou à Courchevel désormais.

Cuisine : la cuisine Kirghize, est semblable à celle de l'ensemble des pays de l'Asie centrale, elle est surtout à base de viande de bœuf ou de mouton, de poulet et agrémenté de légumes et d’épices (cumin, coriandre...).Vous pourrez goûter à la shurpa (plat de mouton accompagné d'une soupe de légumes), au besh bermak (agneau cuit avec un bouillon de pâtes) ou encore au plov (plat de riz accompagné de viande et de légumes cuit dans un chaudron). Les Kirghizes boivent surtout du thé, tchaï, et le koumis, une boisson à base de lait de jument fermenté, un peu alcoolisée et surtout très aigre. Sans oublié la boisson la plus consommée, la vodka.

Musique : la musique est un art caractéristique du Kirghizstan. On recense une multitude de mélodies traditionnelles dans les villages, qui comprenaient chacun leur formation folklorique. L'instrument national est le komuz, sorte de petite mandoline à trois cordes, dont les cordes sont frappées ou pincées. Le kial, un peu plus rare est une variété de violon. Ces instruments légers et de petite taille, extrêmement rustiques, étaient particulièrement adaptés à la vie des bergers. Ils étaient complétés par des guimbardes en métal, le temir komuz, ou en bois, ainsi que par des flûtes comme le chor en bois et le chopo chor en terre.


D'autres albums, carnets et récits de voyage sont disponibles sur notre blog


Découvrez le Kirghizstan dans un album photo poétique réunissant les paysages magnifiques et la culture exceptionnelle de ce pays.

Voyages combinés Kirghizstan

Vous souhaitez découvrir plusieurs pays? Optez pour voyage combiné entre deux, trois ou quatre pays, toutes les combinaisons sont possibles.

On peut aussi le combiner avec ses pays voisins, en générale Kazakhstan, Ouzbékistan, et Tadjikistan mais vous pouvez également le combiner avec la Chine, comme les épopées sur la route de la soie, pour un voyage durant plusieurs semaines.

Fantaisie : Combinaison Kazakhstan - Kirghizstan - Ouzbékistan - Turkménistan, 16 jours/15 nuits

Ce voyage rapide nous permet de survoler les meilleurs des quatre pays en deux semaines, le but étant de revenir plus tard et s’attarder aux points qu’on aura repérés lors du premier voyage dans ces quatre pays, d’Amalty à Tachkent, de Bishkek à Ashgabat.