Voyage BOLIVIE

INFORMATION VOYAGE

Quel est le décalage horaire entre la France et la Bolivie ? Quelle est la meilleure saison pour faire son voyage, peut-on aller en Bolivie pendant les vacances d’été ? Quelles sont les formalités, doit on avoir un visa pour aller en Bolivie? Quelle est la durée et quelles sont les étapes essentielles d’un circuit classique en Bolivie? Que peut-on visiter et combien coûte un circuit individuel personnalisé ? Peut-on louer une voiture ? Comment sont les hôtels ? Quelles sont les meilleures compagnies aériennes et quel est temps de vol pour La Paz ou pour Santa Cruz de la Sierra ?

Retrouvez ici toutes les informations pratiques pour préparer votre prochain voyage en Bolivie.

Informations générales sur la Bolivie

Comment y aller ?

Programmes de voyages

Nos clients l’ont fait

Vos hôtels de références en Bolivie

Budget des vols internationaux


en savoir plus

Bolivie : vos véritables voyages sur-mesure en Bolivie selon NostalAsie

Un voyage en Bolivie peut être fait avec location de voiture et chauffeur seul, ou avec un guide. Comme il s’agit de votre voyage, vous pouvez choisir le type de services qui vous convient le mieux, la Bolivie se prête parfaitement à cette adaptation.

La formule Aquarelle est souvent choisie, même si les voyageurs individuels ne bénéficient pas toujours des avantages dont bénéficient les groupes : tarif plus élevé dans les hôtels, les guides locaux, bien que très dévoués, ne sont pas tout à fait bilingues, notamment dans les provinces. Il existe bien entendu, pour les itinéraires ne sortant pas trop des sentiers battus, la formule Estampe.

Les Nostaliens, clients fidèles de NostalAsie savent bien que les services sont dosés parfaitement à votre style : inutile de vous faire visiter une ville avec voiture, guide, chauffeur si vous êtes un randonneur urbain dans l’âme, on ne vous impose pas la pension complète si vous aimez partir nez au vent pour dégoter le meilleur marchand de soupe du quartier ou retrouver les souvenirs gastronomiques après trois semaines de voyage au restaurant français le plus en vogue de la capitale.


Les circuits et itinéraires suggérés en Bolivie, à personnaliser

Organisez votre voyage en Bolivie selon vos envies, personnalisez-le à la carte: sites majeurs ou itinéraires hors des sentiers battus, randonnées ou alpinisme, séjour gastronomique ou à la recherche des vieilles pierres, sites sacrés ou vestiges de l’histoire contemporaine. Voici quelques exemples d’itinéraires pour inspirer votre projet:

Circuits classiques Bolivie, Les Préludes

Les Préludes, idée de circuit classique en Bolivie sont destinés aux voyageurs visitant la Bolivie pour la première fois et disposant d'un temps limité. Ces itinéraires classiques vous emmènent visiter les lieux les plus représentatifs, les sites majeurs à ne pas manquer. Ces itinéraires peuvent aussi servir de base pour varier selon ses envies sur les extensions.

Itinéraires hors des sentiers battus, Les Fugues

Forts d'une connaissance approfondie des régions traversées, nous avons découvert en Bolivie un ou plusieurs itinéraires, souvent exclusifs, plutôt destinés à un second voyage, ou pour l'approfondissement d'une passion particulière: les Fugues, ou encore quelques Fantaisies ou Rhapsodies.

Séjour en Bolivie : Voyage aventure, tradition, séjours inoubliables, safari animaux amazoniens, culture et civilisation…
A la place d'un voyage itinérant où vous changez d'hôtel quasiment toutes les nuits, on peut aussi opter pour les séjours plus longs sur quelques étapes, une excellente façon de s'imprégner de l'ambiance d'une ville ou d'un village, de la vie quotidienne des habitants. Ralentissez votre rythme, votre voyage en Bolivie ne peut être que plus savoureux.

Tendance Voyage Bolivie : écotourisme, sport, photos…

La grande tendance actuelle est des voyages "photos". On prendra son temps pour être aux bons endroits aux meilleurs moments pour la lumière, ou pour un événement particulier. La Bolivie est une destination photogénique à plusieurs titres, à nous consulter.

Circuits classiques Bolivie, Les Préludes

En savoir plus

Itinéraires hors des sentiers battus, Les Fugues

En savoir plus

Séjour Bolivie: Balnéaire, gastronomie...

En savoir plus

Tendance Voyage Bolivie: écotourisme, sport, photos…

En savoir plus

BOLIVIE : PRIX DE VOTRE VOYAGE PERSONNALISE

Combien coûte un voyage en Bolivie ? Quel est le prix d'un voyage à la carte, en individuel ou en groupe ?

Il ne nous semble pas judicieux de poser cette question ni d’y répondre de manière catégorique. Nous vous questionnons plutôt quel sera le budget que vous ne souhaitez pas dépasser pour votre projet de voyage en Bolivie. Nous y travaillons pour y approcher le plus possible en tenant compte de vos desiderata, de vos expériences voyageurs et des facteurs sur place, puisqu’il n’y a que le prix qui compte.

Un programme en individuel de type Prélude, en Estampe d’une douzaine de jours au confort simple, pour voyageur « débrouillard », pourrait démarrer à 2000 euros par personne, pendant la basse saison aérienne, base de deux personnes.

"Nos clients ont fait" est l'outil idéal pour vous faire une idée sur les prix d’un voyage en Bolivie. Afin de vous faire une idée, voici une sélection des voyages en Bolivie réalisés par nos clients avec les prix respectifs.


Peuples et culture bolivienne, 21 jours / 20 nuits

Grâce à ce voyage sur-mesure, partez à la découverte de la Bolivie et de sa culture. Ce programme complet mêle Nature avec le Parc national Amboro, Histoire avec le musée archéologique de Samaipata et Culture à Potosie…

Paris – Santa Cruz – Samaipata – Parc national Amboro – Cochabamba – Parc national de Torotoro – Oruro – Uyuni – Colchani – Salar d Uyuni – San Juan – Huayllajara – Desert du Sud Lipez – Quetena – San Vicente – Tupiza – Potosi – Sucre


Prix : 3780€ base double



Le duo Andin Pérou - Bolivie, 23 jours/21 nuits

La Cordillère des Andes cours sur plusieurs pays à la fois et il semblait dommage pour notre groupe de voyageur de ne profiter que d'un pays. La formule combinée permet d'associer plusieurs pays pour former un circuit sur-mesure en Amérique du Sud afin que tous puisse profiter des sites incontournables du Pérou et de la Bolivie : Lima, le lac Titicaca, La Paz, le désert d'Atacama,  Potosi, Cuzco, Machu Picchu ...

Paris - Lima - Arequipa - Canyon de Colca - Puno - Lac Titicaca - La Paz - Sajama - Laguna Colorada - Laguna Verde - Uyuni - Potosi - Sucre - Cuzco - Machu Picchu - Lima - Paris

Prix : 4040 €/personne, pour un départ en novembre 2012, base 7 passagers


Le duo Andin Pérou - Bolivie, 19 jours/18 nuits

A cheval sur la Cordillère des Andes, le duo Andin vous fera voyager entre Pérou et Bolivie. Un voyage combiné en Amérique du Sud peut mener aux fabuleuses cités du temps des Incas : Machu Pichu et Cuzco. Sur l’Altiplano vous tutoierez les plus grands sommets andins jusqu’aux rives du lac Titicaca dans un séjour sur-mesure entre la Bolivie et le Pérou. Cet itinéraire est prévu pour une famille, n’hésitez pas à partir en voyage en famille en Amérique Latine!

Lima - Cuzco - Machu Picchu - Cuzco - Puno - Copacabana - La Paz - Uyuni - Potosi - Sucre - Santa Cruz

Prix: 1770€/personne, pour un départ en juillet 2013, base 4 passagers. Budget de vol avec la compagnie Air Europa : 1150€

Actualités - Articles - Nouveautés

Une fête traditionnelle, un festival, une région qui s'ouvre, une recette, un clin d'œil: la Bolivie, ce n'est pas que le voyage que nous partageons ici avec vous mais aussi ses dernières nouvelles et ses actualités.

Dernières nouvelles de Bolivie :

Une pyramide souterraine découverte à Tiwanaku :

L’antique site de Tiwanaku, situé à 71 kilomètres de La Paz, continue de dévoiler des secrets, même des milliers d’années après avoir connu son apogée en tant que capitale d’un Empire et foyer d’une des civilisations pré Inca. D’importantes excavations autour de la pyramide souterraine qui vient d’être découverte vont rapidement commencer.

Tiwanaku était la capitale d’un Empire qui couvrait plus de 600 000 kilomètres carré. C’était l’une des cités les plus importantes de l’ancienne Amérique. Les légendes andines disent que les zones autour du lac Titicaca ont été le berceau des premiers Hommes.

Selon les mythes, Lord Viracocha, le créateur de la civilisation, aurait choisi Tiahuanaco comme lieu de sa création. On ne connaît pas l’âge de ces ruines, mais certains chercheurs estiment qu’elles daterait d’il y a 14 000 ans avant JC, offrant ainsi un héritage d’art, d’organisation sociale et de culture.

De nouveaux avions pour Bolivian Airlines :

Bolivina Airlines (BOA) a présenté l’un de ses 12 Boeing, un 737 qui rejoint la flotte aérienne, nouvelle génération, de BOA. L’avion répond à toutes les exigences et certifications pour les vols domestiques et internationaux. BOA recevra en Mai son second Boeing 737, pour réaliser la liaison entre Buenos Aires et Sao Paolo et ainsi créer plus de liaisons internationales.

La fascinante parade du 30 mai 2015 à La Paz :

La fête du « El Gran Poder » est un évènement religieux traditionnel qui se déroule à La Paz chaque année depuis 1663. Ce festival attire des milliers de personnes chaque année et la prochaine fête du Gran Poder aura lieu le 30 mai 2015. Aujourd’hui, en plus d’être une fête religieuse, « El Gran Poder » est l’occasion pour les classes sociales émergentes de faire une démonstration de leur pouvoir économique. Cette année, plus de 100 groupes de danseurs vont participer au défilé avec des habits magnifiques, des bijoux et des couleurs flamboyantes.

La prochaine éclipse lunaire totale au lac Titicaca aura lieu le 28 septembre 2015 :

Le 4 avril dernier, nous avons pu observer, depuis notre observatoire « Alajpacha », à l’hôtel Inca Utama, une éclipse totale de lune, connue comme la troisième lune de sang. Une éclipse de lune totale est l’un des plus beaux phénomènes à observer depuis la Terre. La quatrième et dernière lune de sang du siècle pourra aussi être vue depuis notre observatoire « Alajpacha », le 28 septembre 2015. Les quatre lunes de sang sont mentionnées dans la Bible. Ne manquez pas cette fantastique légende cosmique !!



VOYAGE AU LAC TITICACA BOLIVIEN

Nombreuses sont les légendes qui entourent le lac Titicaca, tout comme le sont les projets de voyage en Bolivie sur ses rives. La multitude des îles, la culture des indiens Aymaras, les ruines Incas et Mayas, la neige de la Cordillère des Andes… Il y a tant à faire et tant à voir au lac Titicaca ! NostaLatina, votre agence spécialiste de l’Amérique Latine, vous donne les meilleurs conseils pour concevoir votre séjour sur-mesure en Bolivie.

Avec ses 8 562km², le lac Titicaca est le deuxième plus grand lac d’Amérique du Sud. Plus connu que son homologue le lac Maracaibo au Vénézuela, il est aussi le plus haut lac navigable du monde à près de 3 800m d’altitude. Il est difficile de dire ce qui attire tant dans le lac Titicaca, c’est certainement tout à la fois. Les îles pelées et leurs cultures en terrasses, les roseaux des îles des Uros, les vestiges des civilisations Incas et Mayas, passer une nuit sur une des îles paisibles et regarder le coucher du soleil... La légende raconte que les hommes vivaient tranquilles et heureux dans la vallée, avec la seule et unique interdiction de prendre le feu sacré au sommet de la montagne. Poussés par le Diable, les hommes s’emparèrent du précieux butin et ainsi déclenchèrent l’effroyable colère des dieux qui lâchèrent alors les pumas. A la vue de ce massacre, Inti, le dieu du Soleil, se mit à pleurer, tant et si bien qu’un lac prit forme. Seul un homme et une femme avaient survécu au déluge et ils découvrirent les pumas pétrifiés dans la pierre. Le lac s’appela alors « Titicaca », le lac des pumas de pierre.

Le meilleur moyen de découvrir le lac Titicaca est certainement par ses îles. Si 80% de la superficie du lac se trouve au Pérou, une partie des quarantaines d’îles du lac se trouvent tout de même en Bolivie. La plus connue d’entre elle est certainement l’Isla del Sol, l’île du Soleil. Elle doit son nom à une autre légende qui veut que le fils et la fille du Soleil soient nés à cet endroit. Il faut 1h30 en lanchas (bateau à moteur) pour atteindre l’île. Les ruines de Pilkokaina et Chinkana offrent quelques vestiges de l’époque Incas. Pour profiter du paysage, empruntez le sentiez des crêtes : paysages époustouflants et vues sur la Cordillère des Andes garantie. Plus petite que l’île du Soleil, l’île de la Lune présente un duIñak Uyu (temple du Soleil), magnifique vestige Maya. L’île de Quewaya est une des îles appartenant aux Uros, une tribu indienne aujourd’hui éteinte mais entretenus par les indiens Aymaras. Leur projet de tourisme durable repose sur la construction de maisons « vertes » et d’îles flottantes crées avec un matériau abondant sur le lac : le roseau.

Pour poursuivre l’immersion dans les eaux profondes du lac, nous vous proposons un extrait de carnet de voyage en Bolivie :

A 3800 mètres d'altitude et avec près de 8000 km² de superficie, Titicaca est le lac navigable le plus haut du monde avec une quarantaine d’îles: la plus importante étant Taquile et l’Isla del Sol et de la Luna du côté Bolivien. La promenade en bateau en totora (roseau, le matériel servant à constituer l’île, maison, et le reste pour les habitants d’Uros) est plutôt paisible, mais les villages deviennent depuis quelques années très touristiques tout de même. On a vu même un panneau solaire qui sert à faire marcher la télévision dans une des maisons ! Puis le bateau à moteur nous reprend pour aller sur Taquile, à une heure de là. Déjeuner sur l’île dans un restaurant tenu par les gens du village, avec vue imprenable sur le cadre magnifique du lac. Ils m’ont permis, avec l’aide de ma guide, Denise, de venir à la cuisine pour mijoter les légumes que j’ai achetés ce matin au marché. Au menu : poisson du lac, comme ça se doit, avec une soupe de quinoa, cette céréale à grains minuscules typique du coin, délicieux. Le soleil tape très fort, un petit spectacle des villageois est improvisé sur le jardin derrière. Les plus courageux suivent Denise pour faire une petite randonnée à travers l’île, je préfère redescendre au bateau et faire le tour de l’île pour les récupérer sur des plages sauvages (le mot est peu) de sable blanc avant de rentrer à Puno. Après tout un micmac, je suis enfin arrivé à acheter mes bateaux en roseaux de l’île d’Uros et suis rentrée à Paris avec. Ils trônent fièrement désormais  dans notre bureau à Paris ».

Depuis le lac Titicaca, vous pouvez traverser la frontière et poursuivre votre route par un voyage au Pérou. Pour d’autres idées de séjour sur-mesure en Amérique du Sud, n’hésitez pas à venir sur notre site Internet et notre blog, vous y trouverez les idées et les conseils dont vous avez besoin pour concevoir votre voyage à la carte en Bolivie.



Pour plus de renseignements, venez visiter notre blog.



Avis des voyageurs - Bolivie
Voici quelques extraits de nos clients qui, de retour de leur voyage en Bolivie, nous livrent leurs coups de cœurs, leur satisfaction ou leurs attentes.

Bonjour,
Nous sommes bien rentres enchantes de notre voyage. Tout s’est bien passe dans l’ensemble. Les paysages sont magnifiques et la population accueillante. Comme je vous l’avais promis je vous fait part de quelques remarques sur le déroulement du voyage qui pourront peut-être être profitables a d’autres voyageurs dans ces contrées.

Dans la première partie de notre voyage de Buenos Aires a Montevideo et retour nous avions réserve un vol sur la compagnie PLUNO, ce qui se révéla désastreux car nous avons eu 2 heures et 3 heures de retard. Le prétexte étant le brouillard, la première fois et la deuxième sans aucune explication ce qui est fréquent apparemment. Il est préférable, d’après les habitues, de prendre le bateau express de Buenos Aires a Montevideo.

A La Paz nous n’avons passe qu’une courte soirée. Dommage mais c’est de notre faute nous aurions du prévoir un jour pour visiter la ville, ou faire une excursion dans les environs. hôtel était simple mais correct, propre et chaud et nous avons même pu prendre un petit déjeuner a 6h du matin.

Le voyage en minibus vers le lac Titicaca avec guide très sympathique et competent s’est bien déroulé. J’ai beaucoup regrette que itinéraire ne comprenne pas la visite des ruines de Tiwanacu très importantes mais situées un peu a écart.

Le séjour sur l’ile del sol a été très agréable, mais aussi très sportif. Mon mari a du emprunter les services d’un âne pour l’acheminer a bon port et au lieu de faire l’excursion a pied vers les ruines du temple sur l’ile nous nous y sommes rendus par la mer. Les guides ont été très compréhensifs et efficaces.

A Puno hôtel Intika est parfait, très confortable et le personnel vigilant.Les excursions sur les iles flottantes et l’ile Taquile sont des moments forts du périple a la rencontre des autochtones, de leur mode de vie assez préservé malgré les cohortes de touristes. Les paysages sublimes des Andes enneigées et le lac réservent des jeux de lumière et couchers de soleil éblouissants. La nuit la voute étoilée offre son spectacle inoubliable. Sur l’ile de Taquile nous étions les seuls touristes a passer la nuit chez l’habitant avec notre guide une jeune Péruvienne native de la région. La nourriture locale était excellente plutôt végétarienne mais abondante, en revanche les nuits sont froides malgré les couvertures chaudes en alpaga.

Le trajet Puno Cusco s’est bien effectue en bus confortable avec guide et arrêts de visites, musée de céramiques, temple, panorama, église. A Cusco hébergement était un peu fruste a recommander plutôt a des jeunes en quête d’aventures sportives. En ce qui concerne l’excursion de la vallée sacrée nous avons été assez mecontents du mode de transport, nous étions serres 12 personnes dans un minibus. Heureusement la guide après nos réclamations a fait en sorte de nous procurer des sièges plus confortables. Nous sommes passes en sortant de la ville devant les ruines incas de Sacsayhuaman sans nous y arrêter (malheureusement pas prévues dans le tour) mais par contre nous avons passe pas mal de temps dans les marches artisanaux. Le déjeuner étant pas inclus dans notre tour nous avons du improviser un pique nique au bord de la rivière Urubamba en pleine nature tandis que les autres touristes déjeunaient dans un lieu superbe le restaurant Tinuya. A mon avis ce déjeuner devrait être inclus pour tous car il n’y a pas possibilité de se procurer des provisions dans un tel endroit. La journée au Machu Pichu s’est très bien passée, tout est parfaitement rode pour satisfaire les nombreux touristes et cette fois nous avions prévu des provisions.

Les transferts et accueils par les guides se sont bien effectues (il est préférable de les entendre parler espagnol plutôt qu’anglais) sauf en fin de parcours a Lima ou l’on devait théoriquement faciliter les formalités de notre vol vers Buenos Aires. Apres avoir attendu en vain quelconque envoyé de l’agence nous nous sommes enquis d’une consigne pour déposer nos bagages puisque l’enregistrement pour le vol de Buenos Aires était pas encore ouvert. Mais voyant les files d’attente énormes nous avons pris un taxi avec nos bagages ( sans compter les risques d’une telle initiative) pour aller visiter le musée Larco Herrera remarquable,. Le chauffeur nous a attendus et nous a raccompagnes a aéroport.

Pour des raisons pratiques il serait utile de connaitre a l’avance le montant des taxes aéroport (a Buenos Aires en partance pour La Paz nous avons du acquitter le double de taxes : taxes d’aeroport + taxes de sécurité) le montant approximatif des pourboires des guides (ceux-ci changeant continuellement), savoir aussi que l’on doit payer parfois un supplément pour avoir un radiateur électrique dans la chambre. Surtout bien avertir le voyageur des risques du mal en altitude (maux de tête, respiration difficile, battements de cœur) et des parcours assez sportifs accessibles a des personnes jeunes, en bonne forme ou bien entrainées et… pas frileuses.

Bien entendu pour nous qui n’avons aucune de ces qualités nous avons un peu souffert mais grâce aux incantations d’un chaman de l’ile del sol nous sommes rentres sains et saufs a la maison avec de merveilleux souvenirs et ravis du piquant de l’aventure.

Merci pour cette bonne organisation de notre séjour et peut-être a bientôt pour une autre aventure en Asie!

Bien cordialement

Dominique de K. – 2008 (Voyage combiné Argentine – Bolivie – Uruguay – Pérou)



Récits de voyage - BOLIVIE

Voici quelques uns des récits de voyages en Bolivie, extraits du carnet de voyage de l’équipe NostalAsie qui a humecté l’ambiance et testé la logistique du pays pour faire de votre futur voyage sur-mesure au Bolivie une réussite.

Carnet de voyage - Bolivie

Voici la suite de notre Road Trip qu’on ne présente plus.

C’était court, la halte à San Pedro d’Atacama, mais l’inquiétude demeure un peu pour les inconnus du sud Lipez (Bolivie)…

Etape 13 : San Pedro – Désert (près du Desert Inn)

Une heure d’attente à la douane chilienne, mais au final tout se passe bien (beaucoup de camionneurs, notamment paraguayens, attendent l’ouverture à 8h du matin…). Voilà commence l’aventure bolivienne: Pour dédouaner la voiture, il faut revenir en arrière 5km car la douane s’installe à côté d’une usine d’exploitation de bauxite pour profiter des installations de l’usine (électricité et internet). Les douaniers travaillent quatre semaines puis ont deux semaines de repos et ainsi de suite. Très gentil.
Nous voilà reparti sur les pistes, les pistes et encore les pistes. Enfin je passe les péripéties pour l’instant. Les superbes lagunas boliviennes se méritent: hôtels spartiates ou/et chers, pistes épouvantables et poussiéreuses, manquement de minimum de conforts…
Mais quelle merveille ! à chaque tournant un panorama à couper le souffle, à chaque arrêt des paysages beaux comme on n’en a jamais encore vu: lagunes multicolores, montagnes battues par le vents, déserts hostiles à couleurs changeantes au gré de la journée, sommets enneigés et volcans… On ne sait plus où se donner la tête. Le must de la journée a été la laguna colorada: une surface d’eau de couleur pourpre sang, bleu ciel, blanc sel qui se succèdent à chaque portion de la lagune, sagement étendue sous une montagne majestueuse à cône blanche. Sous la lumière du soleil couchant, le tout prend un air encore plus magique. Nous arrivons aux arbres de pierre, à plus de 4000 mètres, les formations rocheuses font imaginer les arbres, tout un programme. Le soleil ne tarde pas à se coucher et nous, il va falloir rapidement trouver un point de bivouac. Il commence déjà à faire très froid…

Etape 14 : Ruta de las Joyas – Uyuni

Une série de cinq lagunes l’une aussi belle que l’autre nous marque la journée entrecoupé avec des moments de suspense aux passages des pistes. Puis hop, nous voyons le volcan Ollague… avec un filet de fumerolles et une route, pas une belle, mais ce n’est plus une piste. JP fonce dessus…. jusqu’à ce qu’une barrière nous arrête. Renseignement pris: on est sur la frontière avec le Chili. Tant pis, retour en arrière, mais JP ne veut absolument pas quitter la belle route. Donc, au lieu d’aller à San Juan au coeur du Salar, on se retourne à la ville de Uyuni… rien à voir avec le rêve des salars. On est redescendu sur terre!

Posted on juin 6, 2012 par NostaLatina

Etape 15 : Uyuni

Journée d’excursion en regroupé pour aller visiter le salar de Uyuni, Dodgi est très bien dans la cour de l’hôtel. Le Salar! pas de mots pour le décrire. Un miroir en saison de pluie (de mi-décembre à mi-mars) qui se transforme en croûte de sel (épaisse tout de même jusqu’à quelques mètres) en saison sèche. Donc, il est tout plat. Il ne ressemble à rien d’autres: on dirait parfois que c’est la mer (mais elle ne peut pas être aussi plate sans parler de la couleur), ou un désert mais il n’y a pas de vagues de sables et de dunes non plus. L’infini. Les montagnes flottent, on les appelles d’ailleurs des îles. Le 4*4 foncent à plus de 70/km à l’heure sur le sol d’un blanc immaculé. Sans mots, pas de commentaires!

Etape 16 : Uyuni – Challapata

On a cru pouvoir faire Uyuni – Oruro – Sajama qui afficherait quelque chose comme un peu  moins de 500 kilomètres, à 10 du matin, on a du revoir à la baisse notre ambition. Les 160 km de piste qui séparent Uyuni et 10 km avant Santiago de Huasi nous ont pris exactement 8h15 minutes. Juste le temps pour pousser jusqu’à Challapata, bourgade un peu horrible remplie de camions et, ce soir là, de voiture car, paraît-il, il y avait une fête pas loins. Une heure pour trouver la quasi-dernière place de parking dans un alojamiento (guest-house) local, avec l’électricité et l’eau froide. Le branchement a pris quasiment la soirée de JP pour la réparation, au final tout marche. Ah, j’ai oublié de dire que le paysage a été désolant depuis Uyuni par cette piste sur une bonne soixantaine de kilomètres, puis cela s’améliore nettement avec la hauteur, sans que la qualité des pistes s’améliore pour autant.

Etape 17 : Challapata – Oruro – Sajama

Nous sommes donc en retard d’une journée sur notre planning à cause de Uyuni. Mais il faut qu’on aille à Sajama, nos voyageurs y vont! Donc départ à 9h, il faut changer de l’argent à Oruro. On se dépêche, puis il faut aussi faire le plein. Tout une histoire: depuis un mois toutes les pompes ne peuvent pas servir les voitures avec plaques étrangères, donc il faut trouver la bonne pompe. Hormis le fait qu’on paie quasiment le triple du prix (oui, mais le prix de base est subventionné), un policier se poste à chaque pompe autorisée et fait le calcul pour le paiement à la place du pompiste.

Dodgi est plein, nous voilà repartis! La route pour Sajama est un vrai enchantement. 200 photos, je crois, en 3 heures. Arrivée au village, le bout du monde, encore. Seuls avec quelques maisons en terre, les lamas, vigognes, moutons, et les volcans à sommets enneigés comme panorama à 360 degré autour de soi. Il fait horriblement froid, le vent souffle encore comme dans le Sud Lipez, à plus de cent à l’heure, on le sent dans la cabine, on est à 3800 mètres. On se calfeutre dans Dodgi pour faire le tri des photos, le rapport, et un bon dîner sophistiqué: poulet chilien à la basquaise (tomates chiliennes), courgettes chiliennes sautées à l’oignon frais bolivien, épinard au beurre et à l’ail (encore chilien – bolivien). Je fais aussi cuire des oeufs et des patates chiliennes et les patates douces boliviennes à l’eau en préparation de salade froide pour demain midi. Ca met plus d’une heure et ça n’a pas l’air être encore tout à fait cuits. Mais bon, à table, puis, bouillotte, chauffage et dodo !

Etape 18 : Sajama – La Paz

Dans le désert ou sur les pistes, les réseaux se font rares, téléphone et encore plus  le wifi. Nous sommes ce soir à La Paz et enfin dans un camping 5 * après avoir tourné plus de 2 h 30 dans la ville aux heures de pointes, avec ce véhicule qui n’est pas trop adapté aux rues étroites et super pentues de La Paz !

Demain nouveau départ pour le Pérou avec un circuit que nous connaissons déjà, le 5ème pays après le Brésil, l’Argentine, le Chili, la Bolivie…

Posted on juin 12, 2012 par NostaLatina

Etape 19 : La Paz – Desaguero – Tinawaku

Je voulais plier bagages pour arriver plus tôt à Lima, mais on a eu des petits problèmes avec Dodgi pour le passage de frontière à Desaguadero… La route est encore un bijou avec des perspectives à pleine la vue, au fond la Cordillière Royale des Andes. La rencontre urgente avec Janette et Javier, nos correspondants boliviens, a été courte mais très attachante. Nous avons avalé ensemble une bière Huari et un sandwich au porc au four, délicieux !

Etape 20 :  Tiwanaku – Copacabana – Khasani – Yunguyo

Visite sublime seuls au petit matin du site, très émouvant… Puis route pour Copacabana, la Cordillère Royale se déploie tantôt à côté tantôt derrière, en alternance avec la vue superbe sur le lac Titicaca. On a du mal à dire quelle sera la meilleure route, il faudrait faire les deux (une par Tiwanaku et une par Copacabana). Après les formalités de douanes un peu enquiquinantes, on décide de rester à Yunguyo pour la nuit au confort plus que spartiate…

Avant de continuer pour Puno (Pérou) le lendemain.

Cuisine Bolivienne : la cuisine bolivienne est très variée et chaque région possède ses spécialités. Généralement, les plats sont à base de viande et de pommes de terre. Goûtez au fameux "saltena", un chausson à la viande, aux pommes de terre et aux oeufs relevés d'une sauce pimentée. Idéale en altitude, la soupe tient généralement bien au corps, faite à base de cacahuètes, maïs, pommes de terre. Le "must" reste sans doute la truite du lac Titicaca mais vous la trouverez uniquement dans la région et dans les grands hôtels de la Paz. Les Boliviens boivent de la tisane de feuilles de coca (le pays est le 2e producteur mondial) pour faire passer le mal d'altitude. Les estomacs bien accrochés pourront également tester "l'api", une boisson épaisse à base de maïs qui se boit au petit-déjeuner. La chicha, l'alcool local, se boit facilement. Le vin est de bonne qualité et le pays possède de très nombreuses variétés de bières.

Religion et rythme de l’année : en Bolivie, la religion officielle est le catholicisme. Officieusement, les boliviens célèbrent de vraies croyances telles que la "Pachamama", "Inti" (le soleil) ou encore la "Quilla" (la lune) qui représentent la trinité sacrée des peuples andins. L'Eglise a donc dû accepter et participer à ces croyances bien ancrées dans la vie des Indiens. En conséquence, il n'est pas rare de voir le curé de Copabana en train de baptiser les voitures, c'est normal. Hors des sentiers battus, d'autres rites subsistent. Celui lié à la naissance, par exemple, concerne le premier enfant d'un couple. Un événement très important qui permet aux nouveaux parents de posséder leur propre maison, qui vivaient jusqu'alors chez leurs parents.

Musiques et danses : elles conservent leurs caractéristiques anciennes. La mélodie qu'on chante en forçant sa voix à l'octave supérieure, c'est le huayno, qui utilise la gamme précolombienne, même si on a ajouté des instruments à cordes, de la guitare et du violon. Si la mélodie peut sembler triste, les paroles, elles, ne le sont pas : il s'agit de poèmes romantiques ou d’insinuations sexuelles populaires en quechua. Le folklore n'a pas encore été détrôné par la musique américaine ; allez le découvrir dans une peña, où les couples des classes moyenne et supérieure vont danser la valse créole et la marinera. Les Indiens n'ont pas besoin de fréquenter les peñas. Alternativement, ils célèbrent entre eux toutes sortes de fêtes. Pendant plusieurs jours, l'alcool arrose les danses rituelles, rythmées par des orchestres amateurs. D'origine moins ancienne, on entend aussi beaucoup de tangos argentins et les tintamarres de cuivres de la musique mexicaine au romantisme morbide. Il existe également une importante tradition de musique afro péruvienne, mêlant habilement rythmes africains et musique andine. Dans un tout autre registre, ne soyez pas surpris d'entendre dans les lieux touristiques les Beatles et Simon & Garfunkel revisités façon flûtes de Pan.


Pour plus de renseignements, venez visiter notre blog.


Et venez découvrir notre album photo de Bolivie !



Voyages combinés Bolivie

Vous souhaitez découvrir plusieurs pays? Optez pour voyage combiné entre deux, trois ou quatre pays, toutes les combinaisons sont possibles.

Vous pouvez également combiner la Bolivie avec ses pays frontaliers, en général avec le Pérou et le Chili, mais vous pouvez également opter pour le Brésil, le Paraguay ou l’Argentine.

Tribus de Bolivie et du Pérou, 21 jours/20 nuits

Dans cette version de combiner le Pérou et la Bolivie, en dehors des sites incontournables comme Lima, le lac Titicaca, La Paz, Potosi, le Salar de Uyuni, Cuzco, Machu Picchu, Arequipa... On apprendra aussi sur les peuples andins à plusieurs endroits pendant le circuit.

Sur les traces des Incas : Pérou - Bolivie, 19 jours/18 nuits

La Cordillère des Andes cours sur plusieurs pays à la fois et il semblait dommage pour notre groupe de voyageur de ne profiter que d'un pays. La formule combinée permet d'associer plusieurs pays pour former un circuit sur-mesure en Amérique du Sud afin que tous puisse profiter des sites incontournables du Pérou et de la Bolivie : Lima, le lac Titicaca, La Paz, le désert d'Atacama,  Potosi, Cuzco, Machu Picchu ...

El Mejor Pérou - Bolivie, 24 jours/23 nuits

Une autre version de combiner le Pérou et la Bolivie, la plus complète : Lima, le lac Titicaca, La Paz, Potosi, le Salar de Uyuni, le Sud Lipez, Cuzco, Machu Picchu, Arequipa...

Le duo Chili - Bolivie, 18 jours/17 nuits

Combiner le désert de Atacama et le Salar de Uyuni, un challenge, un rêve, une obsession d’une vie de voyageur. On profitera de cet itinéraire pour aller encore au-delà de ces spots connus, pour aller au cœur des Andes dont certains coins sont quasiment inaccessibles comme le lac de Chungara ou encore le Salar de Surire (Chili)

Trek entre Chili et Bolivie, 22 jours/21 nuits

Ici on est au cœur des Andes, dans les contrées inhospitalières aux paysages somptueuses, au prix des journées de marche. Pour les trekkeurs chevronnés ou aventuriers dans l’âme.

La Transandine : Chili - Bolivie - Pérou, 25 jours/24 nuits

Cet itinéraire est notre préféré : on profitera de la proximité du désert de Atacama pour rouler jusqu’au Salar de Uyuni par le Sud Lipez. On continuera sur La Paz, le temple de soleil à Tinawaku, le lac Titicaca, puis Machu Picchu, que des noms évocateurs. Un parfait voyage en famille avec des adolescents !